Coronavirus : les vétérinaires en renfort ?

Publié le 25/03/2020 à 12:00 - Mise à jour le 25/03/2020 à 12:04

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Coronavirus : les vétérinaires en renfort ? Du matériel médical vétérinaire pourrait être mis à disposition des hôpitaux / @Sunsplash

Le Conseil de l'Ordre des Vétérinaires lance un appel à ses professionnels pour être "solidaires avec la médecine humaine" pendant la crise du Covid-19. Les vétérinaires peuvent notamment être d'une grande aide pour des besoins de matériel de réanimation et pour rejoindre la réserve sanitaire. 

Les vétérinaires prêtent main forte aux médecins dans la crise du coronavirus. Que se soit en faisant don de matériel médical ou en s'inscrivant à la réserve sanitaire, pour intervenir plus directement auprès des médecins.

Entretien avec Arnaud Mourey, vétérinaire à Strasbourg, et secrétaire de l'Ordre des Vétérinaires de la région Grand Est :

Pourquoi cet appel à la solidarité avec la médecine humaine ? 

Les vétérinaires sont également des acteurs de la santé publique, par le maillage vétérinaire qu'ils exercent sur le territoire français. On l'a vu lors des différentes crises : la grippe aviaire, la maladie de la vache folle...  Donc on a à coeur également d'aider les praticiens médecins et tout le corps médical qui est à fond dans cette crise et prend des risques. Nous aussi on a envie de les aider à participer à tout ça.

Qui peut rejoindre la réserve sanitaire et comment cela fonctionne ? 

Des jeunes retraités vétérinaires, des étudiants vétérinaires ou des vétérinaires actifs, puisqu'on a beaucoup moins de travail actuellement à cause de la crise. Ces vétérinaires là seront à disposition de la médecine humaine, peut-être pour faire de la régulation téléphonique, mais si on a besoin de nous sur le terrain, on sera là aussi ! C'est vrai qu'on ne peut pas être en exercice légal, nous ne sommes pas médecins, mais de la même façon que des infirmiers ou d'autres corps de santé, on pourrait donner un coup de main sur le terrain. 

Arnaud Mourey précise qu'actuellement en France, environ 5000 vétérinaires rejoignent la réserve sanitaire, sur les 16 000 professionnels inscrits au tableau de l'Ordre des vétérinaires. Dans le Grand Est, 300 à 400 vétérinaires sont mobilisés. l'Agence Régionale de Santé dirigera les vétérinaires vers les hôpitaux si besoin. 

Quel type de matériel êtes-vous prêts à mettre à disposition des hôpitaux ? 

On fait don ou on prête du matériel. On utilise aussi des respirateurs pour les anesthésies de nos animaux... Des concentrateurs d'oxygène, on a des monitorings cardiaques, et puis on a plein d'autres matériels du type blouses, gants, des masques... Des choses qu'on pourrait soit prêter soit donner ! Ces appareils sont issus de (la médecine) humaine, donc ils sont légèrement adaptés pour nous, mais ils sont très facilement réglables à nouveau ! 

Concrètement, chaque région remplit une liste du matériel à disposition, il sera distribué en fonction des besoins et de la proximité avec les hôpitaux. 

Depuis le début de la crise comment prenez-vous en charge les clients ? 

On ne prend que les urgences, de toute façon, on ne pourrait pas faire beaucoup plus, car on est dans des conditions très drastiques de sécurité. On demande à nos clients de nous appeler toujours avant, on leur dit de se signaler par téléphone quand ils arrivent à la clinique... On ne fait rentrer qu'une personne à la fois avec un animal. En fait, on s'assure que le client ne touche rien, ne soit en contact avec rien, donc ne puisse pas nous contaminer, mais que nous ne puissions pas non plus le contaminer. 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.