25 ans après le but de Keshi, Franck Leboeuf revit la même hystérie à la Meinau

Publié le 14/05/2018 à 07:34 - Mise à jour le 14/05/2018 à 22:40

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
25 ans après le but de Keshi, Franck Leboeuf revit la même hystérie à la Meinau

Temps de lecture : 5 min

Samedi soir, le Racing a validé son maintien après une victoire 3-2 face à Lyon. Une fin de match au scenario dingue, sous les yeux d'un grand ancien, Franck Leboeuf, champion du monde 1998.

Top Music : Franck, quelle ambiance ! Comment vous avez vécu cette soirée en tant qu'ancien strasbourgeois ? 

F.L. : Ecoutez, c'est un moment historique ! J'ai eu la chance d'aller dans le vestiaire avec Marc Keller, et j'ai dit aux joueurs, à un jour près, on fête les 25 ans de la montée en Ligue1 que j'ai connue, moi, avec Strasbourg, avec ce match épique, ce but de Stéphane Keshi de 35 mètres qui avait soulevé l'hystérie du stade, et là je l'ai revécu ce soir, avec ce but de Liénard ! Le stade était déjà debout, tout le monde explose, c'était fantastique ! Cela fait 15 ans que je n'étais pas revenu à la Meinau, et encore c'était en tant qu'adversaire, avec l'OM. Je suis venu jouer au théâtre à Strasbourg, mais je n'avais pas eu l'occasion de revenir au stade parce que je bosse beaucoup. Et là, grâce à mon ami Gilbert Brisbois de RMC... Il me dit "allez viens au stade !" Je lui ai dit : "Allez ! Je viens !" Et on vient de vivre une super soirée où j'ai l'impression de faire partie d'un rêve historique.

Trois, quatre dernières minutes absolument incroyables... On avait l'impression que les Strasbourgeois n'avaient plus rien dans les chaussettes, on les sentait cuits, lessivés, et finalement ils arrivent à renverser le grand Lyon ! 

Oui, Lyon fait une saison fantastique ! Et faisait une fin de saison en trombe ! Et là l'OL vient d'être fauché par des Strasbourgeois qui semblaient toute la saison en déveine, et qui trouve un brin de chance pendant trois minutes ! J'ai trouvé ça extraordinaire, et j'en avais parlé avec Liénard et d'autres avant le match : "Il faut faire monter les gens au grillage". Et ils l'ont fait, ils ont été extraordinaires, et je leur ai dit après le match : "Vous vous rendez compte ? Vous avez battu le PSG et Lyon ! Par contre vous avez perdu contre les autres, va falloir nous expliquer !" (rires)



Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.