Désinfection du mobilier urbain à Strasbourg

31 mars 2020 à 21h05 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Opération de désinfection du mobilier urbain qui a démarré ce mercredi matin / @Eurométropole de Str

Après une désinfection des rues menée depuis vendredi à Colmar, la ville de Strasbourg organise une opération de désinfection de son mobilier urbain susceptible d’être le plus en contact avec le public.

Après un premier test concluant, effectué lundi à la station de tram Ducs d’Alsace , les services de l’Eurométropole de Strasbourg vont entamer à partir de ce mercredi 1er avril plusieurs opérations de désinfection, ciblées sur les bancs, sur deux toilettes publiques automatiques (Etoile, Saint-Guillaume) et sur les bornes d’achat et de compostage de près d’une vingtaine de stations de la CTS sur les lignes les plus fréquentées de tram (A, B, C, D) et sur deux lignes de bus (L1, L3).

Le travail, à raison de six jours sur sept, sera réalisé par deux équipes du service de la propreté urbaine de l’Eurométropole. Dans son communiqué, la ville de Strasbourg précise qu'elle veille à un traitement des espaces qui ait le moins d’impact possible sur la santé du public comme des agents et sur l’environnement. C'est une désinfection par pulvérisation qui a été retenue, au moyen d’un mélange de produits reconnus comme non toxiques, ni cancérigènes ou mutagènes. Il s’agit d’un mélange de peroxyde d’hydrogène et d’acide peracétique dilué dans l’eau. Le produit est traditionnellement utilisé dans les chantiers de désinfection des forages, des réservoirs et réseaux d’eau potable. Après un temps de pose de 15 à 20 minutes, la solution désinfectante pulvérisée s’évapore d’elle-même, sans aucun écoulement sur les sols.

Ces opérations ciblées s’inscrivent comme une expérimentation ponctuelle, aucune désinfection d’envergure du domaine public n’étant aujourd’hui requise par les instances gouvernementales. L’option, examinée actuellement par la Haute Autorité de Santé, reste toutefois ouverte, sachant que le virus resterait actif un certain laps de temps sur des supports et matériaux. Reste que la transmission du Covid-19 se fait principalement entre individus et que les gestes barrières constituent la meilleure défense contre l’épidémie.