Plan de déconfinement d'Edouard Philippe

28 avril 2020 à 16h45 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Il faut apprendre à vivre avec le Covid-19  et apprendre à nous en protéger, a précisé Edouard Phili

Il faut apprendre à vivre avec le Covid-19 et apprendre à nous en protéger, a précisé Edouard Philippe à l'Assemblée nationale. le Premier ministre a dévoilé cet après-midi les modalités du déconfinement. 

"Depuis le 14 avril, le nombre de cas de Covid-19 diminue. La décrue est engagée", a précisé Edouard Philippe, en ajoutant "Nous savons qu'un confinement prolongé au-delà du strict nécessaire aurait des conséquences gravissimes." 
 
Protéger, tester et isoler sont les maîtres-mots après le 11 mai . "Aux gestes barrières – la distanciation physique, le lavage régulier des mains – il conviendra d'ajouter le port du masque, dans certaines situations." a précisé le Premier ministre

Le Premier ministre assure qu'il y aura assez de masques à partir du 11 mai 

"Les pharmacies et la grande distribution seront invitées à vendre des masques jetables ou lavables. Nous soutiendrons les collectivités territoriales pour l'achat de masques en prenant en charge 50 % du prix des masques lavables." 

La stratégie repose sur un dépistage massif 

"A la sortie du confinement, nous serons en capacité de massifier les tests avec 700 000 tests virologiques par semaine. (...) Nous allons faire passer à 100 % la prise en charge de ces tests par l'Assurance maladie." 

Isolement de nouveaux foyers de contamination

"Tous les cas contacts seront testés et invités à s'isoler. L'objectif final de cette politique est de permettre d'isoler au plus vite les porteurs du virus. L'isolement n'est pas une punition, c'est une mise à l'abri. Il doit donc être expliqué, consenti et accompagné. Notre objectif est de nous reposer largement sur le civisme de chacun." Il reviendra aux préfets de définir les plans d'accompagnement des personnes à isoler.
 
Le Premier ministre a précisé qu'il rencontrera dès demain des associations d'élus locaux, les préfets, et jeudi, les partenaires sociaux pour adapter le plan aux réalités de terrain.

Si les indicateurs ne sont pas bons, pas de déconfinement : réponse le 7 mai

A compter de jeudi, le directeur général de la santé présentera des indicateurs département par département. "Si les indicateurs ne sont pas aux rendez-vous, nous ne déconfinerons pas le 11 mai."

Une ouverture très progressive des établissements scolaires à partir du 11 mai

Le retour de nos enfants est un impératif pédagogique et de justice sociale. Nous proposons une réouverture très progressive des maternelles et écoles élémentaires à partir du 11 mai, partout sur le territoire et sur la base du volontariat. Dans un second temps (dès le 18 mai), nous pourrons envisager de rouvrir les collèges, en commençant par les cinquièmes et sixièmes. Nous prendrons une décision fin mai pour les lycées.
 
"Le port du masque est prohibé à l'école maternelle.  À l’école primaire, il ne sera pas recommandé . (...) Le port des masques sera obligatoire pour les enseignants et les élèves au collège."
 
Les crèches seront aussi réouvertes à partir du 11 mai avec des groupes de 10 enfants maximum.

Télétravail maintenu pendant 3 semaines

Le Premier Ministre a demandé que le télétravail soit maintenu partout où cela est possible pendant au moins les trois prochaines semaines. 

Conditions d'ouverture des commerces à partir du 11 mai

"Les commerces rouvriront également à partir du 11 mai. Tous, sauf les cafés et les restaurants. Les marchés seront en général autorisés.
"Les commerces devront respecter un cahier des charges strict (...) pour faire respecter les distances minimales. Le port du masque sera recommandé pour le personnel et les clients. Un commerçant pourra subordonner l'entrée au port du masque."
 
Le port du masque sera également rendu obligatoire dans les transports en commun

Restriction sur les déplacements de longue distance

"S'agissant des déplacements interrégionaux ou interdépartementaux, nous voulons réduire ces déplacements aux seuls motifs professionnels ou familiaux impérieux. Le jeudi de l'Ascension sera bien férié mais je dis clairement aux Français que ce n'est pas le moment de quitter son département pour partir en week-end. "a précisé Edouard Philippe.