Lutte contre les rodéos à scooter, à moto ou en quad

27 mai 2020 à 12h15 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Des contrôles renforcés sur les rodéos urbains ont été menés le week-end de l'Ascension à Strasbourg

Pour la lutte contre les rodéos urbains : les contrôles s’intensifient dans le Bas-Rhin. Le ministre Christophe Castaner a rappelé récemment qu’une hausse de 15 % des interventions pour des rodéos urbains avait été constatée pendant la durée du confinement.

Dans son communiqué, la préfecture du Bas-Rhin précise que ces rodéos mettent en danger non seulement les personnes qui croisent le chemin de ces scooters, quads ou motos mais aussi les pilotes eux-mêmes. Les rodéos sont aujourd’hui considérés comme des délits passibles de deux ans de prison et de 30 000 euros d’amende.

La préfète du Bas-Rhin Josiane Chevalier a souhaité que des contrôles soient organisés pendant le week-end de l’ascension à Strasbourg pour lutter contre ces comportements dangereux.
Ces contrôles, répartis sur trois jours, ont mobilisés 43 effectifs de la police de sécurité du quotidien sur trois secteurs différents. Ils ont abouti à six interpellations et à la constatation de sept délits. Ce ne sont pas moins de 35 procés-verbaux qui ont été dressés par les forces de l’ordre et sept véhicules ont été saisis.

Le ministre de l’intérieur a souhaité confier à deux députés, Natalia Pouzyreff et Catherine Osson, la mission d’élaborer un plan anti-rodéos qui permettra un travail global de prévention et de répression.