Installation par héliportage de deux pylônes de couverture 4G à Reipertswiller

Publié le 30/06/2020 à 14:12 - Mise à jour le 30/06/2020 à 15:13

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Installation par héliportage de deux pylônes de couverture 4G à Reipertswiller Photo d'illustration d'antenne relais/@wikipedia

Deux nouveaux équipements 4G multi-opérateurs seront installés à l'aide d'un hélicoptère à Reipertswiller, près de Saverne ce mercredi 1er juillet. L’État, les collectivités et les opérateurs veulent lutter contre la fracture numérique en milieu rural.

Les rotations par hélicoptère pour déposer les éléments des pylônes vont démarrer tôt ce mercredi matin pour permettre l'installation de deux nouveaux équipements 4 G multi-opérateurs. 

Entre le télétravail et le suivi de l'école à distance, la crise du Covid-19 a révélé des grandes inégalités numériques à travers la France. Dans les "zones blanches" dépourvues de débit suffisant, ces modes de vie n'ont pas pu être autant exploité que dans le reste des territoires. 

Pour contrer cette fracture, la couverture mobile 4G de 66 nouveaux sites dans les départements du Grand Est vient d’être actée par un arrêté interministériel. L'État s'est fixé deux objectifs : celui du "bon débit pour tous d'ici fin 2020 et du très haut débit pour tous à l'horizon 2022", selon le communiqué. 

Ce sont ainsi 13 pylônes qui ont été mis en service dans le Grand Est depuis le début de l’état d’urgence, en plus des 17 déjà installés avant le confinement. Cette couverture mobile a pris une importance particulière dans le contexte de crise sanitaire, en sortant de l’isolement numérique les habitants des communes concernées et offrant à tous une couverture mobile de qualité. Dans le Bas-Rhin, 23 zones ont été retenues depuis 2018 dont 9 nouveaux sites qui viennent d’être fixés par arrêté interministériel. 

Un "New Deal Mobile"

Ces déploiements s’inscrivent dans le cadre du "New Deal mobile", accord signé le 14 janvier 2018 entre le gouvernement et les opérateurs. En échange de l’attribution de fréquences, chaque opérateur mobile devra construire, d’ici la fin du programme, 5 000 nouveaux sites mobiles.

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.