Le PDG de la SNCF en visite en gare de Strasbourg et de Mutzig

8 juillet 2020 à 14h30 par Rédaction

TOP MUSIC
Le président du Grand Est et le PDG de la SNCF devant la gare de Strasbourg. /@Alexis Toureau

Le président de Région Grand Est Jean Rottner et le PDG de la SNCF Jean-Pierre Farandou étaient en visite ce mercredi 8 juillet dans les gares de Strasbourg et de Mutzig. Ils ont pris la mesure du dispositif sanitaire dans les gares, puis ils ont présenté le projet "1 001 gares". 

Le PDG de la SNCF et le président du Grand Est ont visité ce matin la gare de Strasbourg pour vérifier le  dispositif sanitaire. Le port du masque reste obligatoire en gare et dans les trains. Le port du masque est respecté actuellement par 95% des voyageurs du Grand Est. Vous pouvez suivre sur l'appli C-Clean en temps réel le cycle de nettoyage des rames.

Jean Rottner et Jean-Pierre Farandou ont pris ensuite la direction de Mutzig en TER. Arrivés à la gare, ils ont présenté le projet "café vélo" qui s'inscrit dans l'opération "1 001 gares"

Des reconversions de gares

L'objectif de cette opération est de réinvestir les gares délaissées par les usagers en leur offrant une seconde vie. À Mutzig, la gare sera en même temps un local à vélos, où vous pourrez acheter, louer ou réparer votre vélo, tout en buvant un café. L'idée, pour Jean Rottner, est de "procéder à des reconversions de gares abandonnées" pour redonner confiance aux habitants. "Le lien train-vélo est très important, mais il faut le moderniser !", a ajouté le président du Grand Est.

La gare de Mutzig se tranforme en local à vélos. /@Top Music

Partout en France, des mairies s'associent à des entrepreneurs qui créent des "projets plus proches et plus utiles aux habitants" selon la SNCF. Dans le Grand Est, 65 gares participent déjà à ce dispositif, et 12 d'entre-elles devraient être réhabilitées d’ici les prochains mois. C'est le cas, par exemple, de Liverdun (Meurthe-et-Moselle) qui accueille depuis peu un cabinet de kinésithérapie. 

Rassurer les vacanciers

Depuis le 15 juin, la SNCF a lancé un grand plan de valorisation et de relance des TER pour rassurer les Français à l'approche des vacances. Réductions, abonnements pour les jeunes ou encore propositions de balades partout en France grâce aux TER, la SNCF veut relancer l'activité et le tourisme régional durable par le train. 

Si les études montrent que les Français ont tendance à bouder le train en ce début de période estivale, Jean-Pierre Farandou se montre confiant pour la suite. 

"La bonne nouvelle, c’est que ça repart bien, sur les motifs tourisme, privé, loisirs, départs en vacances, départs en week-end, on a, à nouveau, beaucoup de Français qui choisissent le train, donc on est ravi. On a même des TGV complets, ça nous était pas arrivé depuis longtemps. On a fait une grosse opération de promotion des TER avec l’ensemble des régions. D’ailleurs, la région Grand Est est en pointe sur la vente des produits qu’on a mis en place pour les jeunes avec un espèce d’interrail régional. Une très belle opération conduite par les régions qui marche très bien. Rendez-vous à la rentrée et j’espère qu’a la rentrée, on assistera à un retour massif vers le train, c’est l’intention commune que nous avons avec les régions. Démontrer les qualités du train : la sécurité, le confort et la fiabilité. On rappelle aussi que le train est à l’évidence le mode de transport le plus écologique et ici comme on le voit à Mutzig, c’est vraiment un transport qui irrigue toutes les villes du territoire qui permet de faire du tourisme et de s’intégrer dans la vie des gens. Nous sommes convaincus que le train est la solution. Il faut souhaiter que très rapidement, les gens retrouvent le goût de reprendre le train."

La SNCF a annoncé qu'à compter de ce 12 juillet, le réseau reviendra à la normale avec 100% de l’offre estivale opérationnelle.