Un "gigolo 2.0" interpellé à Strasbourg : 30 femmes victimes

29 juillet 2020 à 11h24 par Rédaction

TOP MUSIC
L'individu, un Afghan de 24 ans trouvait ses proies sur les sites de rencontre. /@Pexels

L'individu s'inscrivait sur des sites de rencontres pour escroquer ses futures conquêtes.  30 femmes victimes ont été recensées sur l'ensemble du territoire français. A l'issue d'une enquête minutieuse, la police du Bas-Rhin a interpellé cet escroc international, un Afghan de 24 ans.

C'est une nouvelle manière d'escroquer : les sites de rencontres. Certains mentent sur leur âge, d'autres sur leur physique. Cet Afghan de 24 ans mentait à ces conquêtes pour leur voler leur carte bleue ou leurs coordonnées bancaires. Ensuite, il s'en servait pour faire des paiements en ligne. 

Mais lorsqu'il parvenait à se faire inviter au domicile des jeunes femmes, il profitait de l'inattention de sa victime pour prendre des photos de l'appartement, qu'il postait ensuite sur un site de petites annonces de locations d'appartements. Il encaissait plusieurs mois de loyer en avance, par espèces. 

Un individu bien connu des services de police 

Incarcéré dans la maison d'arrêt de Bordeaux-Braguignan, il s'évade et est retrouvé dans un hôtel à Strasbourg le 16 août 2019. Il est placé en détention provisoire. 

Il était également connu des autorités canadiennes, notamment à Montréal pour des faits similaires. 

Des faits d'escroquerie et de viol 

Le 10 mars dernier, il reconnaît des faits de viol sur l'une de ses victimes et d'escroquerie, soit l'intégralité de ce qui lui est reproché. À ce moment, l'enquête recense trois nouvelles victimes d'escroqueries. Ce lundi 27 juillet, l'escroc était une nouvelle fois interrogé par les enqueÌ‚teurs aÌ€ la maison d'arreÌ‚t de Strasbourg. LaÌ€ encore, il reconnaissait les nouveaux faits qui lui étaient imputés.

Au total, les enquêteurs dénombrent 30 victimes sur l'ensemble du territoire français. 

Son jugement aura lieu le 3 novembre prochain, où il sera fixé sur son sort.