Alerte sur la plante toxique, le datura

Publié le 30/07/2020 à 10:23 - Mise à jour le 30/07/2020 à 11:16

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Alerte sur la plante toxique, le datura Les autorités sanitaires mettent en garde contre la plante toxique, le datura /@Anses

Suite à une intoxication collective grave dans les Vosges, l’Anses et les Centres antipoison alertent sur les risques liés à la consommation de la plante toxique sauvage dénommée Datura confondue avec une variété d'épinard.

Mi-juillet, quatre personnes d’une même famille avaient préparé et consommé dans un plat cuisiné des feuilles de datura, confondues avec des feuilles de tétragone cornue ramassées dans leur jardin potager. L'Anses précise qu'"elles ont rapidement présenté des signes d’intoxication grave nécessitant une hospitalisation en réanimation pour chacune d’entre elle. Si l’évolution clinique a été favorable pour ces quatre personnes, l’une d’elle a nécessité un suivi médical prolongé."

Les personnes intoxiquées pensaient avoir cultivé de la tétragone cornue, appelée également « épinard de Nouvelle-Zélande », ou « épinard d’été ». Considérée comme un légume dit « oublié », la tétragone cornue connaît actuellement un regain d’intérêt.

Ce n'est pas la première fois que les autorités alertent contre les dangers du datura. L'an dernier, l'enseigne E.Leclerc avait dû rappeler deux lots de haricots verts surgelés en raison du risque de présence de cette plante toxique.

Le datura : une plante sauvage toxique parfois utilisée dans les potagers dans une approche de lutte écologique

Le datura est une plante annuelle sauvage qui pousse facilement sur tout le territoire, dans les champs, terrains vagues, décombres, ainsi que dans les jardins potagers. Le datura est parfois semé en bout de rang de pomme de terre pour attirer et empoisonner les larves de doryphores dans une approche de lutte écologique.

L'Anses précise dans son communiqué que "toutes les parties de la plante sont toxiques et peuvent être à l’origine d’effets sanitaires graves voire mortels." Dans l’heure suivant le repas, les premiers signes cliniques apparaissent : troubles digestifs (nausées, vomissements), sécheresse de la bouche, accélération du rythme cardiaque, dilatation des pupilles, état d’agitation, hallucinations, pouvant être accompagnés d'une désorientation, voire de convulsions et d’un coma.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.