Covid-19 : port du masque toujours obligatoire à Strasbourg sauf dans quatre zones

Publié le 17/09/2020 à 14:15 - Mise à jour le 17/09/2020 à 14:39

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Covid-19 : port du masque toujours obligatoire à Strasbourg sauf dans quatre zones Le port du masque est toujours obligatoire en extérieur à Strasbourg, à l'exception de quatre zones. / @Pexels

Suite à la décision du tribunal administratif du 14 septembre, Josiane Chevalier, préfète du Bas-Rhin a dû réviser son arrêté sur le port du masque obligatoire en extérieur à Strasbourg. Le tribunal administratif lui avait demandé de délimiter les zones où le port du masque serait obligatoire. 

Le nouvel arrêté préfectoral a été publié ce jeudi 17 septembre. Il impose le port du masque en extérieur à Strasbourg, "à l'exception de la forêt de la Robertsau, la forêt du Neuhof, le port du Rhin et le port aux pétroles (à l'exclusion du Jardin des deux rives) et dans la réserve naturelle du Rohrschollen". Dans tous les autres quartiers de Strasbourg, le port du masque en extérieur reste obligatoire. 

Voici l'arrêté préfectoral publié aujourd'hui :

 


Mise à jour de l'article le 8 septembre à 12h00 : 

Le Conseil d’État a validé le port du masque obligatoire dans les zones denses et à risques du Bas-Rhin. À Strasbourg, l’arrêté préfectoral est reconduit. La préfète va réviser l'arrêté en délimitant des périmètres dans les 12 autres communes concernées.

Josiane Chevalier, la préfète du Bas-Rhin, a publié l'arrêté sur le port du masque en extérieur ce matin. Il prend effet dès aujourd'hui, jusqu'au 30 septembre minimum.

La préfète a rappelé qu'à Strasbourg, le port du masque en extérieur sera obligatoire sur la voie publique et dans l'ensemble des lieux ouverts au public.

Cet arrêté précise le cas des communes des Schltigheim et de Bischheim : le port du masque sera obligatoire sur la voie publique et dans l'ensemble des lieux ouverts au public, à l'exception des parcs, espaces verts urbains et jardins familiaux et ouvriers. 

Pour les villes de Illkirch-Graffenstaden, Lingolsheim, Ostwald, Hoenheim, Haguenau, Sélestat, Bischwiller, Obernai, Saverne et Erstein, le port du masque ne sera obligatoire qu'à proximité des lieux propices aux rassemblements et dans les centre-villes. Ces prérimètres seront délimités.

Découvrez l'arrêté dans son intégralité :


Le Bas-Rhin a été classé en zone de circulation active du virus du Covid-19. La préfète, Josiane Chevalier, a rappelé que le seul moyen de limiter la propagation du virus était le respect des gestes barrière. Dans ce sens, la préfecture du Bas-Rhin avait publié un arrêté sur le port du masque en extérieur dans les 13 communes de plus de 10 000 habitants.

Le Conseil d’État a revu l’arrêté préfectoral et propose de faire une différenciation entre les communes : une obligation du port du masque dans les villes densément peuplées pour lesquelles un arrêté général est possible, et les autres permettant la mise en place d'un périmètre. Ces périmètres seront définis autour des centre-villes et des établissements propices aux rassemblements. Un arrêté préfectoral adapté à chaque commune sera alors pris, en concertation avec l’ARS et les maires.

À Strasbourg, l’arrêté préfectoral reste alors inchangé : le port du masque en extérieur est obligatoire sur tout le territoire. La maire de Strasbourg, Jeanne Barseghian, a néanmoins demandé à la préfète du Bas-Rhin de faire preuve de souplesse dans les parcs et jardins de la ville. Une demande a été rejetée par la préfète, Josiane Chevalier. 

Les derniers chiffres de l'épidémie dans le Bas-Rhin

Les chiffres de la région Grand Est restent inférieurs à la moyenne nationale. Le taux d’incidence de la région est 29,3 nouveaux cas pour 100 000 habitants contre une moyenne nationale de 63 nouveaux cas. Le Bas-Rhin reste le département du Grand Est le plus impacté avec un taux d’incidence de 41,7 nouveaux cas pour 100 000 habitants. Le taux d'incidence progresse de nouveau sur Strasbourg avec 61 nouveaux cas pour 100 000 habitants.Le système hospitalier, lui, n'est pas très impacté : dans le Bas-Rhin, 4 personnes sont actuellement en réanimation, un chiffre qui reste stable.

L’Agence Régionale de Santé (ARS) appelle néanmoins les jeunes à rester vigilants : 77% des nouveaux cas enregistrés dans les Grand Est ont moins de 50 ans, dont 30% environ entre 20 et 29 ans. Si la majorité de ces jeunes sont asymptomatiques, ils n’en sont pas moins contagieux. Des campagnes de dépistages sont alors menées dans les universités pour inciter les jeunes à se faire tester.


Découvrez notre article pour savoir où vous faire dépister cette semaine dans le Bas-Rhin.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.