Noël : le berger alsacien sans terre

Publié le 15/09/2020 à 06:00 - Mise à jour le 14/09/2020 à 11:37

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Noël : le berger alsacien sans terre Noël installe ses animaux sur des terrains que les propriétaires lui mettent gratuitement à disposition. / @Top Music

Noël Morreale est berger et éleveur de brebis laitière et de brebis allaitantes. Mais Noël a une particularité : c’est un berger sans terre ! Il fait donc appel aux particuliers, aux entreprises, aux collectivités pour avoir des terrains à disposition pour ses animaux.

Vous avez un verger aux herbes hautes et dont l’entretien est difficile ? Noël peut y poser ses moutons qui auront ainsi de l’herbe fraîche à manger. En contre-partie votre terrain sera "nettoyé" par les moutons.

Le but est déjà dans un premier temps de nourrir mes bêtes. Et après une ville comme Obernai, ville verte, l’intérêt est quand même écologique et économique. Ça dégrossit en fait la végétation, ça permet à la biodiversité quand même de se développer plutôt qu’une fauche mécanique, et puis ça ne leur coûte rien !

50 moutons dans toute l'Alsace

Après ses études au Lycée agricole d’Obernai, Noël a commencé son activité avec trois moutons : huit ans plus tard, il en a aujourd’hui 50, répartis sur 15 hectares à travers l’Alsace (principalement dans les secteurs d’Obernai, de Marckolsheim, de Sundhouse et de Roppenheim).

J’ai commencé avec trois moutons et pas de terrain. Et alors j’ai commencé à développer sur Obernai, en commençant par les Talus, sur les pistes vertes, les anciens vergers abandonnés puis les particuliers qui me faisaient venir pour nettoyer : on a pu se développer comme ça.

Et que fait Noël de ses moutons ? "Sur la race laitière, j’ai des brebis qui me font un lait bien gras, de bonne qualité. Et la race à viande, elles font un bon lait pour leurs petits, pour pouvoir bien les élever". Vous pourrez donc déguster du fromage frais de brebis ou acheter des colis de demis d’agneau auprès de Noël et sa Bergerie Saint-Antoine.

Les fromages frais de Noël. / @Top Music

Un berger sans terre… bientôt avec terre ?

Mais le but de Noël serait aussi de devenir un berger "avec terre" et de se poser quelque part en Alsace pour y élever ses moutons.

Si demain tous mes propriétaires, leurs petits-enfants veulent un cheval : et bien on peut me mettre dehors, je me déplacerais c’est pas grave. Mais là ça fait huit ans qu’on fait ça, à un moment on se pose.

J’ai constaté qu’en ville, un berger n’a pas sa place… c’est quand même beau... mais bon… l’histoire ça serait quand même de s’installer dans une vallée (Villé, Bruche...), mais toujours rester en Alsace : pour les quatre saisons, c’est une excellente région pour le mouton.

En attendant que Noël ne devienne un "berger avec terre", vous pouvez le contacter pour vos terrains via sa page Facebook : Bergerie Saint Antoine.

Gibs surveille son troupeau. / @Top Music

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.