Rencontre avec ... Valérie Lemercier pour son film ALINE !

Publié le 01/10/2020 à 18:30

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Rencontre avec ... Valérie Lemercier pour son film ALINE ! Aline, sortie nationale le 18 novembre

Valérie Lemercier nous présente son nouveau film, une fiction librement inspirée de la vie de Céline Dion : ALINE


Aline, c'est un film réalisé et interprété par la grande Valérie Lemercier et qui s'inspire librement de la vie de Céline Dion. La réalisatrice et comédienne française est à Strasbourg aujourd'hui pour présenter son film en avant-première à une petite poignée de chanceux, avant sa sortie nationale le 18 novembre.

L'une des plus grosses productions françaises de l'année et un film très attendu, Aline est une oeuvre singulière, à l'image de sa réalisatrice que nous avons rencontrée. Au micro de Lilylaura, Valérie Lemercier nous confie quelques secrets à propos de ce projet incroyable.


Lilylaura : Bonjour Valérie, et merci de m'octroyer ce petit moment avec vous. Comment vous est venu l'idée de faire ce film fou sur Céline Dion, une sorte de biopic, un hommage à cette grande star ?

Valérie Lemercier : C'est la personne qui m'a toujours fascinée et touchée. Son destin, son mari, l'histoire de sa famille, cette enfant pas désirée qui devient la plus grande star du monde. Quand on se penche un peu sur sa vie, c'est fou en fait. Au delà de son talent evidemment. En tout cas, oui, c'est une grande star.

Lilylaura : Il y a dans le film cet humour qui vous caractérise tant et qui permet de voir Céline autrement. C'était important pour vous de vous approprier le personnage par ce biais là?

Valérie Lemercier : Oui ! C'est un clown vous savez, elle est très spontanée. Elle fait rire, elle est très drôle. René disait d'elle que c'était un clown. Elle fait rire les gens, je l'ai vu à Bercy et elle est très drole. Elle a beaucoup d'auto-dérision, une force vive, une énergie qui me plaisait. Elle est très positive, ce qui n'est pas toujours mon cas.

Lilylaura : Malgré ça, vous ne tombez jamais dans la moquerie ou la parodie.

Valérie Lemercier : Ah non, ça ne m'a jamais effleurer, j'ai jamais voulu me moquer. Durant toute la préparation c'était mon mot d'ordre, de ne jamais la trahir. C'est un hommage. D'autres l'ont fait, sans être forcément drôles d'ailleurs. Pour moi non, ce n'était pas ça qu'il fallait faire. Aucune chose, pour moi, ne doit la blesser.

Lilylaura : Vous gardez aussi une certaine pudeur dans le récit. Vous racontez les choses avec un côté très intime mais très respectueux. D'autres en aurait profité pour faire du sensationalisme mais pas vous, c'était important de garder une certaine distance ?

Valérie Lemercier : C'était capital, déjà parce qu'elle est vivante. Elle est plus jeune que moi, il n'était pas question d'alourdir les choses. J'ai essayé d'être la plus pudique possible. L'évoquer oui, on ne pouvait pas passer au travers. Ce n'est pas qu'une success story, c'est aussi des moments difficiles. Notamment cet amour qui n'était pas toléré, chose qu'on ne sait pas forcément. Sa mère n'était pas d'accord. Après, les choses ont été changées pour le cinéma. Dans la vraie vie, sa mère a écrit une lettre. Mais je trouvais ça plus drôle de les faire se confronter et se parler entre quatre yeux. C'est plus cinématographique on va dire.

Lilylaura : Vous vous êtes approprié le rôle dans sa totalité, à tel point que vous jouez vous même tous les âges. De 5 à 50 ans, c'est vous qui êtes à l'écran. Comment vous avez opéré ce tour de magie, assez inédit dans un biopic ?

Valérie Lemercier : Oui ! Moi je trouve toujours bizarre dans les biopics de voir une petite fille de 5 ans, puis une autre de 10 ans etc. On a les moyens maintenant de faire autrement. Et on a fait des choses très simples, par exemple, quand je suis à l'école, j'ai simplement un bureau immense. Après évidemment, il y a aussi des effets spéciaux très sophistiqués qui ont même été inventés pour le film. On peut maintenant le faire. Et puis, comment dire, je n'insiste pas non plus quand j'ai 5 ans. Il faut l'évoquer la jeunesse. Moi je voulais le jouer à tous les âges. Et je trouvais ça amusant sur le tournage, d'avoir 5 ans le matin, 12 ans puis 50 ans. C'était drôle à faire, même pour les équipes techniques.

Lilylaura : Merci Valérie pour cet échange. Avant de nous quitter, pourriez-vous partager avec nos auditeurs/lecteurs, votre chanson préférée de Céline Dion?

Valérie Lemercier : Je dirais ... "En attendant ses pas". C'est l'album parfait, celui de Goldman en 1995. Après si vous voulez quelque chose de plus moderne, j'aime beaucoup dans son dernier album (Courage), une chanson qui s'appelle "Nobody's watching". Et si on remonte à l'enfance, j'adore "Tellement j'ai d'amour".

 

Aline, de et avec Valérie Lemercier, en salles le 18 Novembre.


Entretien réalisé par Lilylaura Devillers


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.