Arsène Wenger en séance dédicace à la librairie Kléber

16 octobre 2020 à 19h14 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Couverture de l'autobiographie d'Arsène Wenger "Ma vie en rouge et blanc" @JCLattès

Evénement en librairie. Sortie depuis le 7 octobre de "Ma vie en rouge et blanc", l’autobiographie d’Arsène Wenger. Arsène Wenger n'a pas oublié sa région natale où il sera en séance dédicace ce samedi 17 octobre à la librairie Kléber de Strasbourg.

Natif de Strasbourg, Arsène Wenger a occupé le poste d'entraîneur du club d'Arsenal de 1996 à 2018. Au cours de ces 22 années, il a su s'imposer comme un expert en la matière et révolutionner son métier, lui valant le surnom de Professeur par la presse britannique. 

Pourtant, rien ne semblait prédestiner l'enfant de Duttlenheim à une telle ascension. Comment est-il parvenu à bâtir sa réputation et à entrer dans la légende ? C'est ce que nous dévoile Arsène Wenger dans son autobiographie, Ma vie en rouge et blanc. A 70 ans, Arsène Wenger fait son introspection. 

 "L’Alsace, cette enfance, m’ont donné des codes, une morale, une endurance."

Retour aux sources. Arsène Wenger revient sur son enfance en Alsace, dans le bistrot familial à Duttlenheim. Il écrit : "ce sont les rêves de l’enfance, dans cette Alsace où je suis toujours chez moi et qui a façonné ma personnalité. Ce sont des rêves où je n’entends parler qu’alsacien. Ce sont des rêves qui me ramènent là où tout a commencé." Il raconte aussi le début de sa carrière professionnelle à Mulhouse et  à Strasbourg, et son  titre de champion de France en 1979. Avec du recul, il déclare : "je ne suis pas sûr qu’un joueur aujourd’hui sans club avant ses 14 ans, sans coach avant ses 19 ans, puisse passer du championnat départemental à la ligue 1 et jouer tant de matchs, vivre tant d’aventures."

Pendant 35 ans, il a  vécu comme un sportif de haut niveau, obsédé par sa passion.

Arsène Wenger revient sur cette passion et son obsession de la performance :  "Pendant toutes ces années ne comptaient pour moi que le prochain match et son résultat. Pendant toutes ces années, je n’ai voulu que gagner. Mon temps et mes pensées étaient pris par ce seul objectif. Je n’étais vraiment là que sur le terrain. Avec les autres, avec ceux que j’aime, j’étais souvent ailleurs. Je ne voyais rien ou je voyais tout en rouge et blanc, aux couleurs de toutes les équipes que j’ai entraînées : Nancy, Monaco, Nagoya, Arsenal. Je ne voyais ni la beauté, ni le plaisir, ni la détente. L’idée de prendre des vacances, du bon temps, ne me serait pas venue à l’esprit ou si peu. Même mes nuits étaient faites de rêves de football."

Depuis fin 2019, Arsène Wenger est directeur du développement du football mondial à la Fifa.

Arsène Wenger sera le 17 octobre de 14h 30 à 16h à la salle Blanche à la librairie Kléber.