Sélestat : des commerçants mobilisés et solidaires

4 novembre 2020 à 16h05 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Les commerces de Sélestat fermées proposent quand même des solutions pour acheter leurs produits. /

Comme toutes les villes, Sélestat est touchée par la fermeture de certains magasins en raison du confinement. Les commerçants s’organisent pour trouver des solutions et les clients sont au rendez-vous.

Edouard Faller est le président des Vitrines de Sélestat, association qui réunit environ 200 commerçants sur les 460 que compte la ville (centre-ville et zones commerciales). Depuis le début de ce deuxième confinement, Edouard Faller est sollicité de toute part par des commerçants parfois mécontents de ne pas pouvoir ouvrir mais surtout par des commerçants motivés. "Entre le centre-ville et les zones, on est super solidaires : dans les deux ce sont des clients différents mais complémentaires", explique Edouard Faller. Les Vitrines de Sélestat mettent donc en place des solutions pour satisfaire tous les clients. 

La situation, on la connaît aujourd’hui : on est confiné, ça peut durer. Tout le monde a fait beaucoup de stocks pour les fêtes de Noël (c’est le plus gros mois de l’année pour tous les commerçants). Tout le monde est sous pression. A Sélestat, on est solidaire et c’est qu'ensemble qu’on arrivera à avancer et cette solidarité elle se crée. / Edouard Faller, président des Vitrines de Sélestat

Des solutions numériques entre autres

Chaque magasin peut alimenter ses réseaux sociaux avec des vidéos ou des photos pour vendre ses produits en "click & collect". C’est la solution "boutique virtuelle".

La Poste est aussi entrain de monter une plateforme où les produits des commerçants pourront être référencés. C’est en projet.

Les Vitrines de Sélestat travaillent aussi avec une agence de communication sélestadienne qui propose de répondre à l’urgence avec un "click & commerce". Une solution rapide pour que chaque commerçant puisse utiliser son site ou sa page Facebook pour vendre facilement ses produits. Cette solution est offerte gratuitement aux commerçants sélestadiens pendant le confinement. 

Autre solution "toute bête", "il faut que les commerçants affichent leurs coordonnées téléphoniques sur leur vitrine", explique Edouard Faller. Les clients pourront ainsi facilement les joindre pour acheter un article. Une idée évidente pour les clients qui n’auraient pas accès aux réseaux sociaux notamment. 

Et puis des commerces ouverts proposent aussi leur aide aux commerces fermés : par exemple en faisant dépôt-vente. Les restaurants sélestadiens de leur côté ont pour la plupart reconduits leurs offres de plats à emporter.

Evidemment il n’y a pas beaucoup de clients, c’est le début du confinement et on comprend, tout le monde a un peu peur de se promener et on respecte ça. Donc c’est vraiment une synergie et des actions qui vont faire marcher le commerce, même le petit commerçant. / Edouard Faller, président des Vitrines de Sélestat

Les Drive s'y mettent aussi

Autre innovation sélestadienne : les drive des supermarchés Leclerc et Intermarché devraient permettre dans les jours à venir de retirer les commandes passées auprès des commerçants des Vitrines de Sélestat. Les précisions de Vincent Schuwer, responsable des centres Leclerc de Sélestat et Hilsenheim : "nous proposons de mettre à disposition notre drive aux commerçants du centre-Alsace qui en verraient l'utilité pendant la période de confinement. Nous leur proposons d'utiliser nos points de retrait pour que les clients récupèrent les achats commandés en ligne chez les commerçants locaux".

Un Noël plus sobre

Pour la période de Noël, les Vitrines de Sélestat avaient envisagé de reconduire la patinoire ou une promenade lumineuse, mais avec la situation sanitaire actuelle tout est annulé. "Nous sommes solidaires à 300% avec les hôpitaux et le personnel soignant. La décoration de Noël sera donc sobre par respect aussi pour les familles touchées par la Covid-19", précise Edouard Faller. Les vitrines des magasins seront décorées, 600 sapins de Noël seront mis en ville (par la municipalité mais aussi par les commerçants), mais les commerçants ne souhaitent pas en faire trop "pour éviter le brassage de monde", note le président des Vitrines de Sélestat.

C’est les clients qui font vivre leur ville. Si demain des commerces ferment, il faudra quand même se dire que ça sera triste. Donc c’est à vous de jouer le jeu. Vous pourrez facilement acheter vos cadeaux au fur et à mesure, mais achetez-les à Sélestat. / Edouard Faller, président des Vitrines de Sélestat


Plus d’infos en adhérent au groupe Facebook : "Les Vitrines de Sélestat et leurs clients".