Pic de pollution : procédure d'alerte maintenue pour ce mercredi dans le Bas-Rhin

10 novembre 2020 à 16h15 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
En raison d'un pic de pollution aux particules fines ce lundi sur l'agglomération de Strasbourg, la

En raison d’un pic de pollution aux particules fines ce lundi et mardi sur l’agglomération de Strasbourg, la procédure d'alerte est prolongée jusqu'à mercredi. Le réseau bus-tram de la CTS sera encore gratuit ce mercredi.

Voici le communiqué de la préfecture du Bas-Rhin, ce lundi 9 novembre à 19h :

"Un épisode de pollution atmosphérique se développe actuellement dans le département du Bas-Rhin.
Le dispositif de surveillance d’ATMO Grand Est a observé ce jour un dépassement du niveau des seuils d’information et de recommandation, pour le deuxième jour consécutif, pour les polluants PM10 et dioxyde d’azote au-delà duquel il existe un risque pour la santé humaine.

La pollution de l’air a un impact sur la santé humaine.

A court terme, le pic de pollution observé peut augmenter divers symptômes, en particulier d’ordre respiratoire ou cardiovasculaire et affecter plus particulièrement les personnes sensibles (femmes enceintes, jeunes enfants, personnes souffrant de pathologies cardiovasculaires ou respiratoires…). À long terme, la pollution atmosphérique peut provoquer des cancers et réduire l’espérance de vie de
chacun de plusieurs mois."

La vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h.

"En conséquence, et en vue de limiter cette pollution, la préfète du Bas-Rhin a décidé de mettre en œuvre les mesures d’urgence suivantes :

Secteur des transports :
Sur le réseau autoroutier et les routes à chaussée séparée, la vitesse maximale autorisée pour tous les véhicules est abaissée de 20 km/h sans descendre en dessous de 70 km/h.
Pour les autocars et poids lourds (>3,5 t) cette baisse de 20 km/h de la vitesse maximale autorisée ne s’applique pas sur les tronçons limités à 130 km/h. Les contrôles de vitesse et antipollution sur route sont réalisés sur les axes concernés.

Secteur résidentiel :
• Tout brûlage à l’air libre de déchets verts est interdit – sauf pour motif de sécurité publique. Les dérogations au règlement sanitaire départemental, art. 84 sont suspendues.
• L’utilisation du bois et de ses dérivés comme chauffage d’agrément dans tous les logements, dès lors qu’il n’est pas une source indispensable de chauffage est interdit.
Secteur industriel et de la construction :
• Les sites responsables localement des émissions les plus importantes mettent en œuvre les dispositions prévues dans leur arrêté d’autorisation ICPE en cas d’alerte à la pollution de niveau 1 ;
• Les travaux générateurs de poussières (chantier de démolition…) sur les chantiers ne peuvent être réalisés que si un arrosage permettant l’abattage des poussières est mis simultanément en œuvre ;
Secteur agricole :
• Les opérations de brûlage à l’air libre des résidus agricoles sont interdits jusqu’à la fin de l’épisode ;
Collectivités :
• Les feux d’artifice sont interdits

Ces mesures entreront en vigueur ce mardi 10 novembre 2020 à 06 heures. Elles pourront être reconduites en fonction des prévisions d'ATMO Grand Est.