Une idée de cadeau écolo : la gourde Ecob

Publié le 22/11/2020 à 09:43

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Une idée de cadeau écolo : la gourde Ecob Etienne Courtois, 26 ans, lance sa marque Ecob pour commercialiser sa bouteille en verre recyclé./@Top Music

Ecob, c’est une gourde au joli design en verre recyclé qui vous incite à la remplir d’eau du robinet et à dire non à la bouteille en plastique. La bouteille Ecob a été conçue par un jeune Strasbourgeois, Etienne Courtois, mais est fabriquée en Italie et au Portugal.

Ecoutez l’interview d’Etienne Courtois, âgé de 26 ans qui a lancé sa marque Ecob, au micro d'Anne-Sophie Martin

Un joli design pour cette gourde avec son bouchon en bois, sa housse en tissu de liège fabriquée et assemblée à la main dans un atelier au Portugal. La bouteille est conçue avec 75% de verre recyclé, produite dans une petite usine du nord de l’Italie. Ecob a également signé un partenariat avec l’ESAT – Papillon blanc de Sélestat pour gérer la préparation et l’envoi des commandes. 

Extraits de l’interview d’Etienne Courtois.

Ecob, c’est la première gourde en verre recyclé qui a pour objectif de changer la façon dont on consomme l’eau en France. On propose une alternative qui sera durable et saine pour le corps et originale puisqu’on a dessiné cette gourde. On l’a conçu avec mon petit frère.  

Vos bouteilles ont une certaine couleur car c’est du verre recyclé.

Exactement, dès qu’on dépasse les 20% de verre recyclé dans la recette, on est obligé de tendre vers une couleur.  On a décidé de prendre ce parti et de choisir un verre ambré.

Votre gourde en verre recyclé, c’est un engagement contre la bouteille en plastique jetable ?

Oui complètement, il y a deux soucis, le premier c’est qu’on consomme 25 millions de bouteilles en plastique chaque jour en France, ça fait beaucoup ! Et le deuxième c’est qu'économiquement ça coûte très cher si vous devez acheter une bouteille d’eau à chaque fois alors que l’eau du robinet est quand même très bonne en France. Voici un contenant qu’on va pouvoir réutiliser et qui n'altère par le goût ni l’odeur, on est gagnant sur tous les points.

Le verre, c’est un contenant qui se recycle à l’infini. (...) Vous allez pouvoir l’utiliser pendant 50 ans, il n'y aura pas de goût, pas d’odeur et pas de perturbateur dedans. Sur d’autre matières c’est moins le cas. Aujourd’hui, si vous prenez l’industrie pharmaceutique, tous les contenants importants, les liquides, sont toujours dans du verre parce que c’est ce qu’il y a de plus neutre. 

Votre bouteille a un beau design avec un étui en liège.

Oui, pour protéger le verre. On a créé une housse en tissu de liège qui va absorber les chocs et qui va permettre d’offrir une vraie résistance à notre bouteille. Et en même temps, ça offre une esthétique qu’on trouve vraiment cool. 

Aujourd’hui le tissu en liège est développé au Portugal, ce sont des matériaux recyclés qui sont utilisés pour le fabriquer. On avait en tête au début d’utiliser du néoprène, qui a des belles capacités d’absorption au niveau des chocs. Mais le problème c’est qu'au niveau de la production c’est du plastique, c’est du pétrole, ce n'est pas très clean. Alors on a préféré partir sur ce produit, pour rester sur la logique, on élimine le pétrole, on élimine la bouteille en plastique, donc restons cohérent. 

Où est fabriquée la bouteille en verre ?

La bouteille est fabriquée dans une petite usine du nord de l’Italie. En fait, on voulait faire du made in France, car nous avons des spécialistes en France de la production de bouteille, sauf que les quantités demandées par les usines étaient trop élevées pour nous : c’était 250 000 bouteilles minimum. On en a discuté avec ces entreprises et elles nous ont dit "il faut que vous alliez chez des fabriquants qui sont spécialisés dans les petites et moyennes séries", et de là ils nous ont aiguillés vers l’Italie.

Où peut-on acheter votre bouteille Ecob ?

Vous pouvez nous retrouver sur notre site internet Ecob.fr ou en magasin chez quelques distributeurs en exclusivité. Aujourd’hui sur Strasbourg, "Au petit local" place Broglie. On est aussi à "L’Entrepôt" à Colmar et à "l’Epicerie des Sources" à Wattwiller dans le Haut-Rhin.

Le prix de la bouteille est de 33 euros avec la housse, le bouchon et la corde pour la porter.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.