La SIG opposée au Mans : un duel musclé en demi-finale

Publié le 31/05/2018 à 08:53 - Mise à jour le 31/05/2018 à 09:49

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
La SIG opposée au Mans : un duel musclé en demi-finale Les Strasbourgeois ont travaillé les détails / @TopMusic

Comme d'habitude, la SIG a passé les quarts de finale de play-offs. Pour espérer voir une 6e finale d'affilée, il faudra écarter Le Mans, encore une fois.

SIG - Le Mans, ça devient un "classique" des play-offs, et même des demi-finales plus précisément. Comme en 2015 et 2016, les Sarthois se mettent en travers de la route des Alsaciens, même s'il n'existe pas de réelle rivalité entre les deux clubs. Le seul lien, c'est Vincent Collet. Le coach strasbourgeois a été champion de France en tant que joueur, puis en tant qu'entraîneur avec Le Mans, mais même lui ne s'en émeut plus aujourd'hui. "C'était il y a 30 ans. Ca me fait plaisir d'aller là bas, j'aime bien cette salle (Antarès), mais à part ça...

En basket, plus encore que dans les autres sports collectifs, les effectifs bougent énormément d'une saison à l'autre et il y a rarement lieu à comparaisons. Alors on s'en tient à cette version 2017-2018, forcément unique, mais forcément compliquée. "Le Mans a fini 3e de saison régulière, au coude à coude avec nous toute la saison. On s'attend à un match très difficile. Il faudra avoir la bonne agressivité, la bonne intelligence aussi, parce qu'ils vont nous proposer des problèmes qu'il faudra résoudre. Ce n'est qu'un premier match, il faudra en gagner trois, et on prépare juste ce premier match."

Des cartes redistribuées

Le 12 mai dernier, les deux équipes se sont affrontées à Antarès (33e journée de Jeep Elite), avec une victoire plutôt autoritaire de la SIG (70-80), mais même avec trois semaines d'écart seulement, les cartes sont déjà redistribuées avec une absence majeure de chaque côté. L'ailier Terry Tarpey côté manceau (9pts, 7rb, 3,5 p.d. de moyenne en Jeep Elite), l'intérieur Louis Labeyrie côté strasbourgeois (13pts, 7,4 rb par match). Pour Vincent Collet, l'absence de Labeyrie est un vrai coup dur : "Louis c'est un de nos meilleurs joueurs, et comme toutes les équipes, on a besoin des meilleurs pour gagner des matchs."

En play-offs, ce sont les détails qui vont compter. Et Damien Ingliss nous l'a glissé à la fin de l'entraînement, "on a beaucoup travaillé les petites choses ces derniers jours... Un écran, une course, une main levée, ça peut faire la différence.


Match 1 - Jeudi 31 mai / 20h45 au Rhénus

Match 2 - Samedi 2 juin / 18h30 au Rhénus

> Billetterie par ici

Match 3 - Mardi 5 juin / 20h45 à Antarès



Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.