Un acte symbolique pour les salles de cinéma

15 décembre 2020 à 12h27 par Rédaction

TOP MUSIC

Après la décision gouvernementale de laisser les établissements culturels fermés pendant encore au moins trois semaines, un vent de contestation se lève.

Ce mardi 15 décembre, les salles de cinéma auraient dû rouvrir leurs portes après plus de six semaines de fermeture. Mais Jean Castex l'a annoncé jeudi dernier : les lieux culturels resteront fermés jusqu'au 7 janvier minimum.

A l'initiative de la FNCF (Fédération nationale des cinémas français), de nombreux exploitants ont décidé d'allumer leur enseigne ce mardi 15 décembre de 17h à 18h afin de ne plus rester dans l'ombre et d'être visibles non seulement par le gouvernement mais aussi par les spectateurs.

Cet acte de contestation est très symbolique car comme le rappelle le communiqué de presse de la FNCF, les salles "auraient dû être ouvertes à cette heure et elles pourront ainsi rappeler que, même fermées, elles sont présentes au cœur des villes et villages, qu'elles constituent un lien social et culturel essentiel à notre pays et qu'ainsi elles pourront donner rendez-vous aux spectateurs pour la prochaine réouverture".

 

 

Une initiative à laquelle participe de nombreux exploitants alsaciens notamment Stéphane Libs, gérant des Cinémas Star de Strasbourg mais aussi le Cinéma Vox, cinéma emblématique du centre-ville de Strasbourg qui précise sur ses réseaux sociaux que "diffuser de la lumière, c'est aussi diffuser le message que la vie et l'espoir continuent".

D'autres établissements n'ont pour l'instant, pas trouvé de solutions pour faire venir un membre de l'équipe pour une heure mais s'activent en coulisses pour participer à ce symbole fort comme le Pathé Brumath, dont la directrice Delphine Melliet nous assure son "soutien envers les autres salles, dont la colère est légitime" et appuie son soutien envers l'initative. Mais pour elle, dont le complexe se situe dans une zone commerciale dont la plupart des établissements ont fermés (bars, bowling, restaurants), la visibilité n'aurait pas eu "le même impact qu'une salle en centre-ville" malgré le symbole fort qui émane de cet évènement.

Un symbole important pour les exploitants qui espèrent que "les lumières des enseignes rappelleront notre présence" comme le précise Flore Tournois, directrice d'exploitation des Cinémas Star, dans son communiqué.