CEA : l'Alsace renaît

2 janvier 2021 à 9h31 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
@capture vidéo carte de voeux CEA

La séance d’installation de la Collectivité européenne d’Alsace s'est tenue ce samedi 2 janvier dès 9h15, à l’hôtel du département du Haut-Rhin, à Colmar.  La séance a été retransmise sur le site internet alsace.eu.

C'est un moment historique : séance d'installation de la nouvelle CEA Collectivité européenne d'Alsace, née de la fusion des conseils départementaux du Haut-Rhin et du Bas-Rhin. 

 

A 54 ans, Frédéric Bierry a été élu président de la Collectivité européenne d'Alsace.

Dans son discours, il a déclaré : " la CEA n’est pas une fin en soi, elle n’est que le début d’une merveilleuse aventure.  Cette aventure porte un nom qui sonne délicieusement à nos oreilles : Alsace"

La CEA est désormais composée de 6 000 agents territoriaux et de 80 élus.

La préfète de région et du Bas-Rhin Josiane Chevalier a déclaré : "C’est enfin l’opportunité d’encore davantage de dynamisme de la vie locale et d’écrire une nouvelle page pour l’Alsace, au service de ses habitants.
Tout d’abord, ce succès se manifeste, à mon sens, par deux principales sources de satisfaction.
La première, c’est la capacité de l’État à écouter les aspirations locales et à apporter une réponse adaptée, qui s’articule avec les missions et les projets des autres collectivités.
C’est parce que le Gouvernement avait compris cette aspiration locale forte, ce « désir d’Alsace », qu’il avait missionné mon prédécesseur, au mois de janvier 2018, pour vous rencontrer, pour comprendre le souhait de revoir l’Alsace s’incarner dans une entité politique à la hauteur du sentiment d’appartenance de ses habitants, et pour faire preuve de réalisme dans le chemin à vous proposer pour y parvenir."


L'article 6 de la loi du 2 août 2019 relative aux compétences de la Collectivité européenne d'Alsace prévoit que la gestion du réseau routier national et autoroutier non-concédé situé dans les départements du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, jusqu'alors confiée à la DIR EST, sera transférée à la nouvelle CEA. Quant au réseau routier national et autoroutier non-concédé situé sur le territoire de l'eurométropole de Strasbourg, sa gestion est transférée à l'EMS.
Depuis le 1er janvier 2021, la nouvelle collectivité gère plus de 6 300 km de routes en Alsace.

Afin d'éviter les doublons entre les routes départementales du Bas-Rhin et du Haut-Rhin, un processus de renumérotation des routes a été lancé.

Les conducteurs immatriculés dans la CEA peuvent changer le logo de leur plaque minéralogique pour y mettre celui de la nouvelle collectivité.

Alors que le réseau routier d'Alsace est un axe de transport majeur de l'Europe rhénane, notamment très emprunté par les poids lourds, cette nouvelle compétence est stratégique en termes de régulation des flux routiers.
Une ordonnance viendra préciser les modalités de création d'une contribution que devront payer les poids lourds qui empruntent les routes de la Collectivité européenne d'Alsace.