2025 : La Meinau, une "winstub" moderne et écolo !

5 janvier 2021 à 16h50 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Le stade de futur d'ici 4 ans ! / @Populous

On sait enfin à quoi va ressembler le stade de la Meinau, à l'horizon 2025. C'est ce mardi que le cabinet d'architecte - et le projet qui va avec - a été dévoilé. 

Le bon mot est signé Jean Rottner. Et tout le monde l'a retenu : "La Meinau, c'est la première winstub d'Alsace !" Le président de Région faisait référence à ce moment de convivialité que les supporters aiment passer au stade, en venant y manger une tarte flambée, et en restant boire un verre après la rencontre. C'est cet état d'esprit que Marc Keller, le président du club, souhaitait avant tout préserver : "Quand les gens viennent au stade, il y a une expérience Racing ! Ce stade va donner la possibilité à davantage de personnes de goûter à cette expérience, mais cette fois plafonnée à 32.000." Contre 25.000 aujourd'hui. 

Les derniers détails concernant la Fan Zone seront tranchés dans les prochaines semaines, avant le dépôt du permis de construire à l'automne, pour un début des travaux prévu en mai 2022. C'est la tribune présidentielle "Sud" qui sera la première concernée. Le chantier ira ensuite de tribune en tribune jusqu'à une livraison finale en 2025. D'ici là, le stade pourra toujours accueillir au minimum 19.000 spectateurs. 

Un stade qui respecte son environnement

L'autre aspect majeur de cette "New Meinau", qui gardera son nom - Pia Imbs, la présidente de l'Eurométropole l'a soutenu, il n'y aura pas de naming - c'est son côté "vert".  Placé dans un corridor écologique matérialisé par le Rhin Tortu, le stade ne peut pas faire comme s'il était seul dans ce quartier de la ville. Jeanne Barseghian, la maire écolo de la Ville, ne le cachait pas : en tant que membre du jury et partenaire financier, elle a eu son mot à dire dans les dernières approches du projet, et elle n'était pas peu fière de souligner les nombreuses innovations qui accompagnent la rénovation. Jugez plutôt: 

- 900m² de panneaux photovoltaïques

- captage des eaux de pluie pour alimenter les toilettes et l'arrosage du terrain

- chauffage par biomasse

- luminaires LED longue durée de vie

Le clou du spectacle, et la grande originalité, c'est le recyclage de pièces de fuselage d'Airbus A340 pour réaliser les brise-soleil ! 

Le budget, lui ne change pas, et reste prévisionné à 100M€ HT, dont 50M issus des caisses de l'Eurométropole. Pia Imbs a souligné que les services s'assureraient qu'il n'y aura pas de dépassement, ni du budget, ni du planning. La Région Grand Est investit 25M, la Ville de Strasbourg 12,5M tout comme la CEA. Le Racing, lui, investit plus de 20M€ dans ses infrastructures d'entraînement, pour les pros (avec le nouveau terrain d'entraînement) comme pour le centre de formation.

Le temps du "Jardin Hammerlé" est bien loin !

 


Du foot mais pas que !

En engageant des fonds publics, la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg ont aussi rappelé que le stade de la Meinau ne sera pas uniquement réservé aux footballeurs du Racing. Ponctuellement, il pourra accueillir d'autres événements sportifs ainsi que des concerts exceptionnels. On sait que le Zénith est parfois trop petit pour des stars internationales. Avec un stade et la proximité de l'Allemagne, la Meinau pourrait devenir un lieu de passage prisé.