Gérald Darmanin en déplacement à Strasbourg et à Colmar : renforcement des effectifs de police

15 janvier 2021 à 17h43 par Rédaction

TOP MUSIC
Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, à l'hôtel de police à Strasbourg ce vendredi midi. /@Ju

Le ministre de l'Intérieur, Gérald Darmanin, s'est rendu ce vendredi 15 janvier, à Strasbourg puis à Colmar. Il a annoncé la création de 1.700 postes de fonctionnaires de police sur le territoire national. À Strasbourg, les postes vont être créés dans les quartiers de la Meinau-Neuhof et de Hautepierre-Cronenbourg.

Le ministre de l'Intérieur va renforcer les effectifs à Strasbourg, de 10 policiers supplémentaires dans le QRR, le Quartier de Reconquête Républicaine, à la Meinau-Neuhof. Il a également annoncé la création de 20 effectifs supplémentaires dans le quartier Cronenbourg-Hautepierre. Il y aura au total 30 effectifs supplémentaires à Strasbourg, à partir du mois de mars : des "policiers du quotidien" avec de nouveaux matériels comme des Peugeot 5008, des scooters électriques ou des Renault Zoé.

Gérald Darmanin précise la création de 1.700 nouveaux postes de policiers : 

"À Strasbourg, j'annonce des effectifs supplémentaires, mais ce sera le cas dans beaucoup de parties du territoire national. Il y a cette année, à peu près 2.000 départs à la retraite dans la police nationale et 3.700 créations de postes dans les quatre sessions de formation pour les policiers nationaux. Il y aura à peu près 1.700 policiers supplémentaires sur le territoire national et 95% de ces effectifs ce sera la sécurité publique, c'est-à-dire les agents de police, qui font de la police-secours, qui répondent aux Français et qui sont présents dans nos rues".

Délit d'utilisation des mortiers et feux d'artifice

"Dans la loi Sécurité globale que nous portons, il y a notamment, l'interdiction et la pénalisation au délit de l'utilisation des mortiers et des feux d'artifice. Il y a eu un drame qui a touché votre collectivité. Nous allons donc mettre en place ce délit. L'interdiction de la vente, pour les gens qui ne sont pas professionnels, en physique et sur internet. Cela nous permettra de faire des comparutions immédiates, des gardes à vue et puis de montrer que cette arme, est une arme par destination et qu'elle peut tuer. Elle peut servir aussi à attaquer des commissariats de police."

Lors de son déplacement en Alsace, le ministre de l’Intérieur, Gérald Darmanin, est venu à la rencontre des policiers ce vendredi midi, à l'Hôtel de police à Strasbourg. Il  était accompagné de Brigitte Klinkert, la ministre chargée de l’Insertion, ainsi que de la préfète de la région Grand Est et du Bas-Rhin, Josiane Chevalier. Il a débuté sa visite dans le commissariat de Hautepierre.

Cette après-midi a été consacrée au Haut-Rhin, où il s'est rendu en premier lieu à la préfecture de Colmar, ensuite il a rencontré des agents des différentes unités de la circonscription de sécurité publique (unité contre les violences conjugales, brigade des stups, voie publique), à l'Hôtel de police de Colmar.