Boycott de la Coupe de France : la FAIG (N3) met la pression sur les instances

25 janvier 2021 à 12h45 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Un choix difficile mais nécessaire selon le club. / @Facebook FAIG

L'annonce a fait l'effet d'une bombe dans le foot amateur : la coupe de France reprend ses droits dès le 30 janvier, pour des joueurs à l'arrêt depuis des mois ! La FAIG est le premier club alsacien à boycotter le rendez-vous.

Mise à jour le 25/01 à 11h30

Après un vote ce week-end, le club d'Illkirch-Graffenstaden (N3) a décidé de ne pas jouer son 6e tour contre Haguenau (N2). Le président Guy Massaloux, médecin dans la vie, a convaincu son staff et ses joueurs. Nous avons contacté l'entraîneur Amar Ferdjani : "J'ai rejoint mon président de suite. Y'a pas photo, on est plein dans cette crise sanitaire, il faut être le plus précautionneux possible. Mon Président est médecin, il m'en a parlé avec le coeur, c'est évident d'être solidaire. L'équipe n'était pas à la ramasse.Tous les joueurs ne sont pas toujours présents, entre les conditions, le couvre feu... Trois mois sans compétition, c'est impensable d'estimer être prêts. On espère sensibiliser les instances. Ils veulent nous satisfaire et en même temps ils se précipitent. Si, nous, on témoigne de notre mécontentement, ils seront peut être un peu plus responsables pour la reprise des championnats. C'est difficile de dire qu'on boycotte. Les joueurs avaient vraiment envie de jouer ce match-là contre une belle équipe de Haguenau, mais ils ont bien compris. Ils en sortiront grandis."


Nous avions interrogé José Guerra la semaine dernière. 

Pressions sportives ou financières, on ne le saura sans doute jamais, mais le fait est : la Fédération Française de Football a annoncé la reprise de la coupe de France, arrêtée en octobre dernier au 5e tour. Dans le protocole sanitaire, les joueurs ne peuvent presque plus s'entraîner : pas d'opposition, pas de match amical, ateliers par six maximum, couvre-feu à 18h qui limite les créneaux... José Guerra, l'entraîneur des SR Colmar (éliminés au 5e tour par Schiltigheim), connaît bien cette coupe et le monde amateur, et il ne mâche pas ses mots : "On nous a expliqué qu'il y a aucune dérogation possible pour les amateurs, et demain on doit reprendre l'entraînement ? En dehors du dimanche matin, c'est impossible. Et ce serait une séance sans contact ? Donc nous, on nous l'interdit, mais ceux qui sont encore en coupe ils peuvent ? C'est quand même très étonnant : on est en train de se demander si on va pas être reconfinés demain, et là on dit, c'est bon, tout le monde peut s'entraîner à partir du moment où on est qualifié en coupe de France. Donc qualifié en coupe de France, y'a pas de risque de Covid ?"

Qualifié en coupe de France, y'a pas de risque Covid ? - José Guerra

Lui-même infecté par la Covid-19, José Guerra sait à quel point cette maladie peut être violente. Au-delà du risque d'infection, l'ancien coach du Sporting Schiltigheim y voit d'autres risques : "On nous a privés d'entraînement depuis un moment maintenant, et on demande à des amateurs de reprendre la compétition dans 10 jours, c'est très dangereux pour la santé. Je comprends pas. Il y a des situations dangereuses jusqu'à hier, et aujourd'hui elles le sont plus ?"

Dans son communiqué, la FFF stipule que pour disputer les rencontres, les clubs devront assurer des tests PCR en amont ainsi que des tests antigéniques le jour du match. "Il faudra faire les mêmes contrôles que des clubs pro, c'est pas possible !", s'emporte encore José Guerra. 

 


Le 6e tour en Alsace 

Haguenau - FAIG

Biesheim - Schiltigheim

Ribeauvillé - Agir Florival

Valmont - Soleil Bischheim

Obermodern - Sarre-Union

FCOSK06 - Reipertswiller

Koetzingue - Hombourg Haut

Heimsbrunn - St-Louis Neuweg