Vols en série : 4 interpellations à Strasbourg et Schiltigheim

4 février 2021 à 14h50 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Photo d'illustration /@Pexels

La police nationale a identifié quatre individus, auteurs de 67 faits de vol pour la plupart commis dans des voitures garées dans des parkings souterrains sur les communes de Schiltigheim et Strasbourg.

Selon le communiqué de la Police du Bas-Rhin, une recrudescence des vols dits "à la roulotte" a été enregistrée sur les communes de Schiltigheim et Strasbourg, entre fin novembre 2018 et juin 2019.

C’est au terme de plusieurs mois d’une longue et minutieuse enquête que les policiers de l’Unité de Recherches Judiciaires de la Sûreté Départementale du Bas-Rhin sont parvenus à identifier quatre individus, dont deux frères jumeaux. Agés de 17, 18 et 19 ans, ils étaient soupçonnés d'être les auteurs de ces vols.

Le recoupement des différentes plaintes, l’étude du mode opératoire et des lieux des faits, l’exploitation des enregistrements des systèmes de vidéo-protection de l’Eurométropole de Strasbourg et le résultat des nombreux relevés techniques réalisés sur les véhicules ont conduit les enquêteurs à s’intéresser de près à ce quatuor déjà connu des services de police.

 
Des "professionnels du vol"

Un des suspects a été interpellé à son domicile strasbourgeois ce mercredi 3 février. Les trois autres ont été extraits le même jour des maisons d’arrêt de Colmar, Mulhouse et Nancy où ils purgaient une peine pour divers faits distincts dont des vols "à la roulotte".

Les quatre "professionnels du vol notoirement connus pour des faits similaires", ont été entendus en garde à vue à l’hôtel de police de Strasbourg. Les enquêteurs ont ainsi pu leur imputer 67 vols dont 59 dans des voitures commis dans des parkings souterrains. Trois vols ont été commis par effraction.

Dans la majeure partie des cas, les mis en cause opéraient ponctuellement, au hasard de leurs déambulations, souvent sous l’effet de l’alcool.
Les trois individus, extraits de leurs cellules, ont été  réintégrés dans leurs maisons d’arrêt respectives à l’issue des auditions. Le quatrième individu a remis en liberté.

Les quatre malfaiteurs seront convoqués à l’audience du tribunal judiciaire de Strasbourg le 18 mars 2021.