Pas de reconfinement pour l'instant et un appel au télétravail

4 février 2021 à 19h10 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
@capture France Televisions

"Un nouveau confinement ne peut s’envisager qu’en tout dernier recours. La situation ne le justifie pas à ce jour ", a déclaré le Premier ministre. Les déplacements entre régions ne seront pas limités pendant les vacances d'hiver, mais Jean Castex appelle "à la plus grande prudence".

"J'en appelle à la mobilisation des Françaises et des Français : nous devons tenir ensemble, nous devons agir ensemble, plus que jamais (...) nous devons nous battre pied à pied."a précisé Jean Castex.

"Un nouveau confinement ne peut s’envisager qu’en tout dernier recours. La situation ne le justifie pas à ce jour : notre niveau d’incidence est certes élevé mais il reste encore très inférieur à ce qu’il était en octobre dernier", a déclaré le Premier ministre.

"Cette situation vous le savez reste particulièrement fragile. Chaque jour, la France enregistre un moyenne de 20 000 nouvelles contaminations et 1600 nouvelles hospitalisations", a précisé Jean Castex

Notre stratégie a été graduée : elle s'est adaptée en permanence à la situation (...) elle nous a permis de garder le contrôle de l'épidémie tout en préservant au mieux la vie sociale et économique de notre pays". (...) L’Unesco vient de le reconnaître, La France fait partie des pays qui sont parvenus à maintenir les écoles ouvertes le plus longtemps possible depuis le début de l’épidémie", a rappelé Jean Castex. 

Un appel au télétravail  

"Télétravailler partout où c'est possible devient impératif", a déclaré Jean Castex. "Il y a encore trop d'entreprises où le télétravail serait possible mais n'existe pas du tout ou à des niveaux très faibles"

La ministre du Travail, Elisabeth Borne, a également appelé à se "mobiliser sans délais" sur le télétravail, qui doit être étendu partout où c'est possible.

Sur la politique vaccinale

"Je peux vous annoncer que nous allons ouvrir dans les prochains jours 1,7 million de rendez-vous supplémentaires pour des premières injections", a annoncé le Premier ministre, Jean Castex.

D’ici avril, nous atteindrons l’objectif fixé par le Président de la République d’avoir proposé la vaccination à toutes les personnes de plus de 75 ans volontaires - et il faut qu'elles soient les plus nombreuses possibles - ainsi qu’aux personnes de moins de 75 ans atteintes de comorbidités graves."

La première livraison de vaccins Astrazeneca, dès la fin de cette semaine, sera affectée aux établissements de santé, pour protéger les professionnels de santé, hospitaliers et de ville, qui se battent en première ligne contre le virus, et leur vaccination pourra commencer dès ce samedi", a ajouté Jean Castex.

Des tests salivaires dans les établissements scolaires

Des tests salivaires seront déployés dans les établissements scolaires après les vacances de février