Le Planning familial du Bas-Rhin pris pour cible

11 mars 2021 à 13h52 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Les plaques ont été recouvertes de peinture. / @Document remis.

Ce mercredi, les employés du Planning familial du Bas-Rhin à Strasbourg ont eu la mauvaise surprise de découvrir que leurs plaques d'entrée avaient été recouvertes de peinture. 

L'enquête est en cours, et il n'existe pour l'heure pas de suspect. Néanmoins, ceux qui s'en prennent au Planning Familial sont souvent bien loin des idées progressistes qui concernent notre société. 

Le Planning Familial 67 s'est fendu d'un communiqué plein d'engagement : 

"Nous avons découvert ce mercredi 10 mars, des tags à la bombe sur nos plaques d’entrée recouvrant notre nom, nos coordonnées et nos horaires. Des tags cherchant à symboliquement effacer notre existence de la rue du 22 Novembre à Strasbourg.
En ce mois de mars 2021, où le Planning familial 67 est mobilisé pour défendre nos droits humains fondamentaux notamment la PMA pour tout.e.s et l’allongement des délais de l’IVG ; l’association a été attaquée.
Cette mise en scène anonyme est une attaque contre le droit à l’avortement, contre les droits des femmes mais distille les idées conservatrices, sexistes, LGBTQIphobes et xénophobes.
La présence de l’extrême-droite et de mouvements fascistes à Strasbourg, nous inquiète. Défendant des idées conservatrices, sexistes, LGBTQIphobes et xénophobes, ces militant.e.s participent activement à créer un climat d’insécurité dans notre ville. Nous refusons que leurs actions entravent notre liberté associative et notre capacité à effectuer nos missions d’intérêt public.
Nous continuerons à militer, défendre et promouvoir l’égalité de genre, les droits des femmes et/dont des personnes LGBTQI+ ainsi que les droits sexuels et reproductifs."