Devenir pompier volontaire : et pourquoi pas ?

20 mars 2021 à 20h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Justine fait partie de la campagne de recrutement des pompiers du Haut-Rhin. / @Top Music

Depuis un an, on se pose tous la question de notre place dans la société. Et si pour aider son prochain, on devenait pompier volontaire ? Les pompiers du Haut-Rhin recrutent 300 volontaires chaque année.

Le STIS du Haut-Rhin explique que le volontariat est touché par une "certaine érosion lente". Un nouvel élan est donc donné pour recruter des volontaires. 253 000 pompiers sont actifs en France, dont 80% sont des volontaires. C’est encore plus vrai dans le Haut-Rhin où 92% des pompiers sont des volontaires, cela représente 5 189 femmes et hommes dans 233 casernes (16% de femmes précisément, contre 9,6% au niveau national). Les pompiers haut-rhinois - professionnels et volontaires - ont effectué ensemble 48 000 interventions en 2020. Les jeunes sapeurs-pompiers (1 200 JSP par an environs, dès l’âge de 12 ans) concourent également au renouvellement des équipes, mais cela ne suffit pas dans le Haut-Rhin.

La passion avant tout

Quelles qualités faut-il pour devenir pompier volontaire ? Du courage, un esprit d’équipe, une bonne écoute et surtout être passionné ! Le pompier volontaire est ensuite formé pendant environ six mois (les samedis, pendant des vacances, etc.). L’âge maximum pour débuter sa carrière de volontaire est de 55 ans.

Le témoignage de Justine, pompier volontaire depuis dix ans

Justine est caporal-chef au centre de secours de Guebwiller. Elle s’est engagée comme pompier volontaire à l’âge de 25 ans. Son mari est également pompier professionnel. A côté d’une vie familiale et professionnelle bien remplie, la mère de famille ne compte pas ses heures chez les pompiers. Elle a "envie de donner du temps", nous confie-t-elle. "Il faut avoir du coeur, du respect pour les autres".

Il suffit juste d’avoir un peu de motivation, d’avoir envie de donner du temps au citoyen. On intervient vraiment sur tout type d’opérations. Il faut juste avoir un peu de conditions physiques. Il faut compter environs pour une formation de base entre six mois et un an, en sachant qu’il y a beaucoup de formations qui se font le samedi ou en semaine bloquée. Donc c’est accessible à tous. Je pense qu’avec des enfants, sans enfant, tout est possible, il faut juste s’organiser. Si les gens ont des questions, il ne faut pas hésiter à passer dans vos centres de secours, dans vos villages ou dans vos villes. On passe énormément de temps ensemble. Il y a un réel échange sur l’opérationnel aussi. Je pense que tout est une question d’envie et de motivation. Je pense que quand on a envie, tout est réalisable, tout est faisable. Il faut juste être un peu positif et s’organiser en famille. / Justine, pompier volontaire depuis dix ans à Guebwiller


Pour s'engager > https://www.sdis68.fr/Devenir-sapeur-pompier/Devenir-sapeur-pompier-volontaire.html