Colmar : premier bilan de la vidéoverbalisation

Publié le 13/10/2021 à 08:20 - Mise à jour le 13/10/2021 à 09:29

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Colmar : premier bilan de la vidéoverbalisation Au sein du CSU (centre de supervision urbain) de Colmar. / @Ville de Colmar

Article actualisé le 13 octobre 2021 :

Premier bilan de la vidéoverbalisation à Colmar. Elle est en place depuis le mois de mai et 3 500 infractions ont été relevées : des infractions liées aux règles de circulation en voiture mais aussi liées à l’abandon d’ordures sur la voie publique.

Selon la Ville de Colmar, "les premiers effets se font donc déjà ressentir. Il est constaté que les usagers sont plus vigilants et il est à noter une nette amélioration sur certaines zones avec une baisse des accidents"A Colmar, les policiers municipaux sont aussi dotés désormais de cinq caméras piétons, depuis août 2020.


Article du 22 mars 2021 :

D’ici quelques semaines, à Colmar, en commettant une infraction en pleine rue, vous pourrez être verbalisé sans même avoir croisé un policier. La vidéoverbalisation va être mise en place.

Depuis 2009, 103 caméras sont réparties sur l’espace public urbain de Colmar. Le CSU (centre de supervision urbain) et ses quatre opérateurs assermentés gèrent ainsi toutes ces caméras. Bientôt une nouvelle mission leur incombera : verbaliser les infractions, les comportements incivils par exemples les conduites à risque, les stationnements abusifs, le non-respect du code de la route (dans le but aussi de lutter contre les rodéos urbains), mais aussi les dépôts sauvages de déchets. En 2020, à Colmar, 107 auteurs de dépôts sauvages ont été identifiés. Un logiciel spécifique permettra aux opérateurs de verbaliser à distance, de jour comme de nuit, au moment des faits, sans aucune interpellation directe. Cette nouvelle vidéoverbalisation, d’un investissement de 32 000 euros, nécessitera un arrêté préfectoral pour être mise-en-route avant l’été.

Ecoutez les explications d’Eric Straumann, maire de Colmar :

En 2009 on a mis en place ces caméras et aujourd’hui, il y a des logiciels qui permettent de faire cette vidéoverbalisation. Nous avons trois axes stratégiques, trois types d’infractions qui sont réellement problématiques : celle du dépôt d’ordures ménagères autour de nos containers de tri, il y a les questions de vitesse de circulation et puisant troisième aspect c’est la circulation en zone piétonne (alors que c’est interdit). Et on pourra à distance, sans qu’un équipage soit nécessaire, émettre des procès verbaux pour mettre fin à ces mauvaises habitudes. Le logiciel permettra de verbaliser partout : les gens ne seront pas arrêtés, il n’y aura pas de policier devant eux. Là on peut dire : "Faites attention, vous risquez d’être filmé". Cette vidéoverbalisation est un petit investissement qui nous permettra d’intervenir de manière efficace et aussi incontestable puisque les images sont enregistrées, pour donner une réponse à ceux qui enfreignent les règles de la vie en société.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.