ProxiDon : nouvelle plateforme anti-gaspillage de la Banque alimentaire du Bas-Rhin

Publié le 21/04/2021 à 06:24 - Mise à jour le 21/04/2021 à 06:47

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
ProxiDon : nouvelle plateforme anti-gaspillage de la Banque alimentaire du Bas-Rhin ProxiDon : nouvelle plateforme anti-gaspillage de la Banque alimentaire du Bas-Rhin. /@ TopMusic

ProxiDon, la plateforme numérique anti-gaspillage et solidaire, est lancée par la Banque Alimentaire du Bas-Rhin. Née dans le Rhône en 2015, elle collecte les dons de denrées alimentaires invendues des commerces de proximité, pour les redistribuer dans l'immédiat aux associations d'aide alimentaire.

Ecoutez l'interview d'Alain Claude, référent ProxiDon pour la Banque alimentaire du Bas-Rhin.

Comment ça marche ?

Tout se fait en ligne et la marche à suivre se veut très simple et accessible. Dans un premier temps, le donateur indique ce qu'il souhaite donner et poste une annonce sur la plateforme de ProxiDon. Dans un second temps, les associations sont averties par une alerte et la première intéressée réserve le don, puis la récupère. 

Fonctionnement de ProxiDon. /@ ba67

Une nouvelle source de dons pour les associations partenaires de la Banque alimentaire du Bas-Rhin

Les denrées données sont alors récupérées par des associations partenaires de la Banque alimentaire du Bas-Rhin et redistribuées aux bénéficiaires. Selon Alain Claude, référent ProxiDon pour la Banque alimentaire du Bas-Rhin, ce sont "plus d'une centaine d'associations partenaires" qui pourront profiter de cette opération : épiceries sociales, centres communaux d'action sociale... Ce sont actuellement près de 38 000 personnes qui sont soutenues par des dons de la Banque alimentaire dans le Bas-Rhin.

Une plateforme écolo et anti-gaspi

Pour Alain Claude, la plateforme poursuit plusieurs objectifs : "La lutte contre la précarité, la lutte contre le gaspillage alimentaire et la protection de l'environnement en réduisant les déchets mais aussi les déplacements pour faire transiter la marchandise. La protection de l'environnement c'est aussi protéger les plus faibles".

Objectif : convaincre de nouveaux donateurs

Alain Claude le rappelle : "On a besoin de soutiens. [...] On cherche à convaincre les donateurs : commerçants, supermarchés, entreprises du secteur alimentaire... Nous prospectons depuis le 1er décembre et ils ne sont pas toujours faciles à convaincre. Certains prennent ça pour de la publicité ou une démarche commerciale".

Si vous êtes donateur, cliquez ici pour vous inscrire.


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.