L'appli "Staying Alive" double le taux de survie en cas d'arrêt cardiaque

16 avril 2021 à 8h08 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Staying Alive possède la plus importante base répertoriant les emplacements de défibrillateurs en Fr

Une nouveauté pour les pompiers du Bas-Rhin et du Haut-Rhin pour intervenir plus rapidement lors de détresse vitale. Les pompiers pourront utiliser l’application mobile "Staying Alive", qui permet d’envoyer des citoyens sauveteurs bénévoles pour porter assistance à toute personne en arrêt cardiaque.

Ce service novateur "Le Bon samaritain" s’appuie sur une communauté de citoyens sauveteurs bénévoles et sur l’application mobile Staying Alive. L'appli permet de géolocaliser et d’alerter les inscrits les plus proches de la victime en détresse vitale.  Staying Alive possède également la plus importante base répertoriant les emplacements de défibrillateurs en France.

Fondé en 2017 sous l’impulsion du Dr Paul Dardel, médecin urgentiste, ce service a permis de doubler le taux de survie en région parisienne après un arrêt cardiaque, passant de 16 à 35 %. 

Les pompiers pourront utiliser cette appli dès la semaine prochaine après la signature d’une convention qui se tiendra ce vendredi matin avec les autorités à la direction départementale du STIS 67 à Wolfisheim.

Ecoutez les explications du commandant François Trost du STIS 67, chargé du projet Bon Samaritain au micro d'Anne-Sophie Martin.

Extraits de l'interview

Le commandant  François Trost  : "Dès lors qu'on réceptionne un appel dans notre salle opérationnelle concernant un arrêt cardiaque, on va engager nos moyens et parallèlement cette application permet de mobiliser ce que l'on appelle des "citoyens sauveteurs", des secouristes qui se sont inscrits préalablement sur l'application "Staying Alive". Ils pourront réaliser un massage cardiaque et dépêcher un défibrillateur automatique externe au plus près de la victime. [...] Ils vont intervenir très rapidement parce qu'ils sont  très proches de la victime. [...] Chaque seconde compte dans ce type de situation. Plus tôt on commencera le massage cardiaque, plus les chances de survie augmentent. Des études évoquent 40% de chances de survie supplémentaires. [...]

Plusieurs services d'incendie et de secours se dotent maintenant de cette application et on a bon espoir de pouvoir la mettre très rapidement en œuvre. Aujourd'hui, on recense 2500 "Bons Samaritains" en Alsace qui sont déjà inscrits sur l'application.

De notre côté, pour le service d'incendie et de secours du Bas-Rhin, on va développer une campagne de communication auprès de nos agents pour que les 5000 sapeurs-pompiers du Bas-Rhin s'inscrivent rapidement sur cette application. Bien entendu, nos homologues du Haut-Rhin feront de même. Dans un deuxième temps,  l'ensemble des associations agréées de sécurité civile,  comme La Croix Rouge, Croix Blanche, pourront  télécharger cette application."

 

 

Le service du "Bon Samaritain" est déployé dans 60 départements en France. Il s’appuie sur 130 000 bénévoles et continue son déploiement sur tout le territoire. Créer un monde plus sûr en mobilisant sa communauté au service de la population, telle est la raison d’être du Bon Samaritain. Son efficacité est bien entendu proportionnelle au nombre de personnes ayant téléchargé l’application.