La Ville de Strasbourg est favorable à l'extension des terrasses en vue de leur réouverture à la mi-mai

16 avril 2021 à 20h30 par Rédaction

TOP MUSIC
En présence des représentants de la CCI, de l'UMIH et des Vitrines de Strasbourg, la Ville de Strasb

Devant une quinzaine de maires, le Président de la République Emmanuel Macron a indiqué jeudi soir que seules les terrasses des bars et restaurants pourraient rouvrir à la mi-mai. La mairie de Strasbourg a annoncé la création d'une "commission spéciale terrasses" qui devrait permettre d'étendre leurs surfaces.

Selon la maire de Strasbourg Jeanne Barseghian, "tout gérant d'établissement disposant d'un droit de terrasse pourra faire une demande d'agrandissement". Ces demandes seront alors analysées par la "commission spéciale terrasses". Un retour rapide sera fait aux commerçants.

Pierre Ozenne, adjoint en charge des espaces publics partagés : "Au niveau de la Ville de Strasbourg, nous avons décidé de créer un dispositif qui permet à l'ensemble des tenanciers, restaurateurs et cafetiers, de pouvoir, dès que l'autorisation gouvernementale sera donnée, d'assurer des extensions de terrasses et pouvoir ainsi commercer en extérieur. Ces extensions passeront nécessairement au sein d'une commission spéciale terrasses qui est une innovation à Strasbourg et qui permet d'analyser chacune des demandes de telle sorte à ce que l'on trouve le point d'équilibre entre l'occupation du domaine public, à titre commercial, mais aussi assurer que les piétons, les cyclistes et les habitants soient pris en compte. Au sein de cette commission, l'ensemble des acteurs des parties prenantes sont présents : des habitants, la profession mais également des personnes "experts" telles que les pompiers ou un représentant de personnes à mobilité réduite."

L'UMIH (Union des métiers et des industries de l'hôtellerie) a rappelé que plus de la moitié des bars, cafés et restaurants strasbourgeois ne disposent pas de terrasses.

Une piétonnisation éphémère pourrait être la solution pour les établissements sans terrasse

Joël Steffen, adjoint chargé du commerce, de l'artisanat et du tourisme, évoque une solution pour ces établissements : "Nous sommes prêts à expérimenter des piétonnisations éphémères" de manière ponctuelle, en fin de journée ou le week-end sur la période estivale. Cette solution permettrait aux zones de rencontre, où circulent des véhicules, d'être fermées et d'être dédiées aux terrasses et aux piétons. Le secteur de la cathédrale et des rues comme la Rue des Frères ou la Rue des Juifs sont à l'étude.

Une volonté de veiller à un strict respect des mesures sanitaires

Pour faire respecter les règles sanitaires en vigueur, Pierre Ozenne, l'adjoint chargé des espaces publics partagés, rappelle que des opérations de prévention seront menées : "Des équipages issus des agents de la ville de Strasbourg seront mobilisés. Le but sera de rappeler les règles. Il ne s'agira pas de sanctionner pour sanctionner". Jean-Luc Heimburger, président de la CCI, déplore les débordements de l'année passée : "on aimerait que le feu vert du 15 mai soit un véritable feu vert". Pour Joël Steffen, "le but c'est de ne pas se retrouver dans une situation comme l'année dernière où les gens étaient assis par terre sur les places".