Réouverture des terrasses et cinémas à Strasbourg : "ça fait plaisir de retrouver la bière pression bien fraîche!"

Publié le 19/05/2021 à 18:45

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Réouverture des terrasses et cinémas à Strasbourg :  Des terrasses, entre soleil et pluie. /@ Top Music - LD

Depuis ce mercredi 19 mai, commerces non-essentiels, centres commerciaux, bars, cafés et restaurants peuvent à nouveau accueillir du public. À Strasbourg, retrouvailles amicales autour d'un verre, les terrasses des restaurants ont été prises d'assaut. Dans les cinémas, les spectateurs se sont fait plus discrets.

Après sept mois de privation, les terrasses de bars, cafés et restaurants ont pu accueillir leurs premiers clients. Par chance, la météo était clémente jusqu'à 14h et les clients ont pu en profiter sereinement. Aux abords des terrasses, les rires et les cris de joie se sont fait entendre. Les Strasbourgeois sont heureux de retrouver une part de liberté et un semblant de vie d'avant.

Les Strasbourgeois étaient au rendez-vous sur les terrasses. /@ Top Music - LD

Corentin, attablé sur la terrasse du bar Le Terminal : "Il y a du soleil, on espère que ça va tenir. Ça fait plaisir de retrouver le goût de la pression bien fraîche aussi, ça change des bières en cannette ! On est surtout content de revoir les gens de la restauration qui bossent dans les bars, qu'on n'a pas vu depuis un long moment, on sait que ce n'était pas évident pour eux."

Écoutez les Strasbourgeois en terrasse au micro de Léo Doré pour Top Music :

Opération com : "Nous y sommes !"

Le Président de la République Emmanuel Macron et le Premier ministre Jean Castex ont d'ailleurs partagé leur café du matin sur les réseaux sociaux.

 
 
 
 
 
Voir cette publication sur Instagram
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 
 

Une publication partagée par Emmanuel Macron (@emmanuelmacron)

Une reprise discrète pour les cinémas strasbourgeois

Dans les cinémas, il n'y avait pas foule ce matin et ce midi. Est-ce un peu tôt dans la journée pour aller au cinéma ? Malgré tout, certains étaient clairement motivés et le retour dans les salles obscures était un vrai plaisir

France, qui venait à peine de sortir de la séance du film Adieu les cons, s'exprime : "Je suis ravie. Dommage qu'il y ait peu de monde, sinon c'est quand même extrêmement sympathique de se retrouver dans une salle obscure en train de regarder ensemble un film en grande dimension, ça m'a beaucoup plu!"

Il n'y avait pas foule à l'UGC Ciné Cité Strasbourg. /@ Top Music - LD

Les réactions des premiers cinéphiles strasbourgeois au micro de Léo Doré pour Top Music : 


Écoutez l'interview de Christophe Weber, directeur de l’UMIH du Bas-Rhin, représentant des hôteliers, restaurateurs et débitants de boissons, au micro d'Anne-Sophie Martin pour Top Music :

"On a eu de la chance, nos clients sont là et on les remercie vraiment très chaleureusement. Il y a vraiment un besoin de se retrouver tous ensemble. Ce moment de convivialité qui nous manque tant et la simple odeur du café le matin et les petits bruits qu’on entend, on est vraiment content de les retrouver."

Quelle proportion des restaurateurs a rouvert ? 

"Le texte actuel ne nous autorise qu’à ouvrir les terrasses. Ce qui fait qu’il y a à peu près 40% des restaurants qui ont une terrasse. Donc dans ces entreprises-là, il y en a à peu près une sur deux qui ouvre puisque la jauge qui est proposée de 50% n’est pas valable pour tout le monde."

Pour les autres, c’est partie remise, ce sera le 9 juin ? 

"Oui, soyez tous prêts le 9 juin pour redécouvrir nos espaces intérieurs. On espère que les discothèques pourront rouvrir aussi rapidement."

La réouverture des discothèques, est-ce important pour éviter les fêtes sauvages ?

"La préfecture a reconnu que durant cette période de fermeture des discothèques, il y avait plus d’incidents. C’est un métier de pouvoir accueillir, de pouvoir contrôler quand on vend de l’alcool, il faut savoir le faire. (...) Normalement, Bruno Le Maire nous a promis une date pour le 15 juin, à ce moment-là, on devrait alors avoir des éléments de réponse avec des dates circonstancielles."

Peut-on dire que la profession a été bien aidée, elle est encore aidée durant ce mois de mai avec le fonds de solidarité ?

"Le fonds de solidarité permet de couvrir les charges fixes. Pour le moment, l’activité partielle continue jusqu’au 30 juin. Car aujourd’hui une entreprise ne peut ouvrir qu’à 50% donc il y a un prolongement des aides prévues mais de manière dégressive, elles seront à 40, 30 et ensuite 20%. Mais nous remercions évidemment le gouvernement de l’avoir fait."

Est-ce que la profession peine encore à recruter ? On dit que des personnes ont quitté cette voie pour se réorienter.

"On a beaucoup de restaurateurs qui ont continué à aller au-delà de l’activité partielle, qui ont même payé davantage leurs salariés, ce qui fait que grosso modo on estime qu’aujourd’hui on est à peu près à 85% de nos effectifs ce qui est vraiment très bien, évidemment il y en a certains qui sont partis mais comme d’habitude nous sommes là pour aider au recrutement, notamment pour les étudiants qui nous permettent de faire des compléments d’activité sur la période estivale."


 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.