L'Industrie Magnifique à Strasbourg : le puma géant de Richard Orlinski

Publié le 04/06/2021 à 15:22 - Mise à jour le 04/06/2021 à 18:20

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
L'Industrie Magnifique à Strasbourg : le puma géant de Richard Orlinski Richard Orlinski et Richard Teyssier devant "The Cat". /@ Orlinski Studio - THE CAT / Puma

Dans cette vidéo,  interviews croisées de Richard Teyssier, Directeur général de Puma France et de l'artiste Richard Orlinski, sculpteur et musicien. À l'occasion de L'Industrie Magnifique, ils racontent leur collaboration. Puma a commandé à Richard Orlinski, une sculpture de félin "The Cat" qui est exposée jusqu'au 13 juin, place Broglie puis dès le 15 juin devant le nouveau siège social de Puma France à Strasbourg.


Mise à jour photo : 


"The Cat", place Broglie à Strasbourg. /@ Orlinski Studio - THE CAT / Puma 


Interviews en vidéo de Richard Teyssier, directeur général de Puma et de l'artiste Richard Orlinski au micro d'Anne-Sophie Martin


Le Directeur général de Puma France, Richard Teyssier évoque l'installation de son nouveau siège social à Strasbourg au Wacken depuis le 3 mai et son choix pour l'artiste Richard Orlinski. Après l'événement L'Industrie Magnifique, la sculpture du félin de 4 mètres 30 de Richard Orlinski sera installée sur le parvis du siège social de Puma, place Adrien Zeller.

Richard Teyssier précise : "Quand on a commencé à préparer notre participation à L'Industrie Magnifique, j’ai eu la chance de rencontrer plusieurs artistes, j’ai eu envie de travailler avec chacun d’entre eux. Et puis on m’a présenté Richard Orlinski, la connexion a été immédiate pour plusieurs raisons. Il évolue dans des milieux très proches des nôtres. Il côtoie beaucoup de sportifs, notamment des footballeurs. Il est très présent dans le milieu artistique musical, ce qui est notre cas également. La discussion a été assez naturelle. C’est un passionné de sneakers, c’est aussi un élément important pour faciliter notre communication. Et enfin, il est habitué à fabriquer des œuvres basées sur le monde animal et des animaux impressionnants en termes de taille. (…) Je voulais évidemment que nous fassions un Puma donc la connexion s’est faite naturellement."

Richard Orlinski qui est l'un des artistes français qui vend le mieux ses œuvres d'art. Il évoque ses intentions dans sa sculpture du puma, il revient aussi sur son parcours éclectique, dj, comédien, plasticien et détaille ses projets de la sculpture au rap. 

Richard Orlinski précise : "Mes intentions étaient de respecter l’ADN de Puma. On en est arrivé à l’idée saugrenue de reproduire le mouvement du logo, de ce qui caractérise Puma. Finalement, on a trouvé un subterfuge pour qu’il flotte un petit peu en l’air."

Richard Orlinski, pourriez-vous revenir sur votre parcours très éclectique, comment êtes-vous devenu artiste ?

J’ai commencé à sculpter à quatre ans, dès l’enfance, à la maternelle. Je faisais de la poterie à l’école. Je faisais des hippopotames et des éléphants que j’offrais aux maîtresses. (…) J’ai continué jusqu’à l’âge de dix ans. (...) J’ai repris à l’âge de vingt ans, c’était un hobby. J’en ai fait ma carrière à partir de 2004. J’ai décidé de tout arrêter et de faire quelque chose qui était vraiment fait pour moi. 

Je suis toujours dans la musique, dans l’art, j’ai fait du théâtre, l’année dernière avec Laurent Baffie. Un nouveau spectacle doit commencer à partir de la rentrée, si la pandémie veut bien nous laisser travailler. Ça sera à la Comédie de Paris avec d’autres artistes mais ça reste confidentiel. (…)

Richard Orlinski, on vous connaît aussi comme DJ, vous avez prévu de sortir un nouvel album cette année. Vous allez collaborer avec un rappeur américain. Pouvez m'en dire plus sur ce projet ?  

On sort un son dans très peu de temps avec un rappeur canadien qui s’appelle Tory Lanez et un très gros rappeur latino qui s’appelle Nicky Jam, deux grandes stars internationales. Et encore avec un autre latino un peu moins connu qui s’appelle John Lee. On doit clipper sur Miami mais avec les problèmes qu’on a pour aller aux Etats-Unis, on attend que ça rouvre. 

Oeuvres de Richard Orlinski /@Richard Orlinski

Autre article à lire : Puma prend ses quartiers au Wacken à Strasbourg


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.