Nous avons visité le nouveau siège de Puma au Wacken à Strasbourg

1er juillet 2021 à 19h30 par Rédaction

TOP MUSIC
Un terrain de basket sur le toit. /@ Équipe TRENDS

Depuis le 3 mai, le siège national de Puma a été déplacé au Wacken à Strasbourg, dans un bâtiment moderne et vitré de 4 200 m², utilisant l'ancien Maillon comme portique d'entrée. Les salariés de l'entreprise peuvent profiter de grands open spaces, d'un espace zen et sur le toit, un rooftop aménagé en espace de loisirs.

Damien Cordier, architecte associé et gérant de DRWL Architects, revient sur l'histoire de ce chantier : "En 2018, nous avons remporté le concours pour la construction de ce bâtiment. Dix-huit mois plus tard, en octobre 2019, ce qui est extrêmement court, les travaux ont pu commencer. En mai 2020, le gros œuvre était terminé. Nous étions alors à 365 jours de la livraison de l'édifice. En mai 2021, le siège de Puma était livré dans les temps."

"Pour nous, c'était important de conserver l'ancienne porte du Maillon. Nous avions l'interdiction de la conserver. Nous avons donc décidé de le reconstruire à l'identique", complète Richard Teyssier, directeur général de Puma France

Ce bâtiment de 4 200 m² a nécessité 3 900 mètres cubes de béton, 271 tonnes d'acier, 30 kilomètres de câbles et "200 cafés par jour", plaisante Damien Cordier.

Le bâtiment est divisé en quatre niveaux

Au premier niveau, juste après avoir passé le comptoir de l'accueil, qui est d'ailleurs, de par sa forme, un clin d'œil à l'œuvre d'art de Richard Orlinski trônant face à l'entrée, se trouve un "espace showroom", derrière une porte noire. Puma y a centralisé l'ensemble de sa collection. C'est un lieu dédié à la réception des clients de toute la France.

Au deuxième étage, les salariés peuvent profiter d'un espace "social-détente". Baby-foot, salle de musculation, espace zen-yoga, tout y est. Au même étage, l'entreprise a installé plusieurs salles de réunions et de visioconférences. Une autre salle est réservée à l'accueil des invités ou des égéries de la marque.

Une salle de musculation ouverte à tous les salariés. /@ Équipe TRENDS

Au troisième et au quatrième étage se trouvent les open spaces. 120 salariés y ont chacun leur bureau. Si certains souhaitent s'isoler pour se concentrer, des espaces cabines "bulles" sont prévus.

Les open spaces. /@ Équipe TRENDS

Un cinquième niveau : le rooftop

L'espace emblématique de ce nouveau bâtiment à Strasbourg est son rooftop. Exposé plein sud, cette terrasse permet aux salariés de Puma de prendre leur pause au calme, offrant une vue panoramique sur Strasbourg et ses environs. Pour les plus sportifs, un terrain de basket est accessible à toute heure. Pour Damien Cordier, l'architecte, "ce terrain a posé beaucoup de problèmes, notamment acoustiques. En dessous, les employés travaillent et à côté, un hôtel est en construction, il ne faut pas que ça fasse trop de bruit. Il a fallu travailler sur ses paramètres et s'adapter."

 La vue du roof top et le terrain de basket. /@ Équipe TRENDS

Richard Teyssier rappelle son attachement à Strasbourg

"C'était un choix rationnel et un choix de cœur" de désigner Strasbourg pour installer le siège national de Puma, affirme le directeur général Richard Teyssier. Il ajoute : "Nous avons des conditions idéales pour les entreprises au Wacken. C'est proche de toutes les facilités : le centre-ville, la piscine, le tennis, les stades de foot, l'Orangerie, que des éléments positifs pour cette nouvelle implantation. On a commencé le dialogue avec la ville en 2017, en exprimant la volonté de venir s'implanter de manière durable à Strasbourg. La ville a été immédiatement positive sur ce projet.

Écoutez Richard Teyssier, directeur général de Puma France, au micro de Léo Doré :

Puma souhaite grandir : "C'est évident qu'on va recruter. On a 4 200 m² pour 120 employés, c'est évident qu'on peut encore grossir", lance Richard Teyssier. Affaire à suivre.


À lire aussi, notre article sur l'installation de Puma au Wacken en mai : "Puma prend ses quartiers au Wacken"