Parcours Maintenance : former aux métiers de l'industrie

6 juillet 2021 à 18h38 par Rédaction

TOP MUSIC
Une présentation du Parcours Maintenance. /@ Noiizy

Le "Parcours Maintenance" est une création collective de la Maison de l'Emploi de Strasbourg, d'industriels via le Club Génération Industrie, de l'UIMM Alsace (l'Union des industries et métiers de la métallurgie et de Pôle Emploi. Ce parcours vise la formation, l'embauche et la montée en compétences de personnes sur des postes de maintenance. Un secteur d'activité qui souffre actuellement d'une pénurie de main d'œuvre. 

C'est ce que remarque Éric Daliguet, délégué général de l'UIMM Alsace : "L'industrie a connu une année 2020 difficile. On a de nombreux besoins". En dispensant cette formation, l'UIMM espère "former des gens sur des parcours professionnels qui permettent rapidement d'avoir des compétences", ajoute-t-il.

Le Parcours Maintenance est ouvert aux demandeurs d'emplois, aux intérimaires et aux salariés. Depuis 2019, l'UIMM a vu passer quatre promotions dans son Parcours Maintenance. La cinquième commencera au mois d'octobre. Chaque année, près de 60% des formés trouvent du travail.

Retrouvez plus d'information sur les offres de formations sur le site de l'UIMM.

"L'industrie souffre trop d'une image Charlie Chaplin"

Selon Frédéric Vicquery, directeur général du pôle formation de l'UIMM Alsace : "Le nombre d'offres d'apprentissage a doublé. (...) L'industrie est une vraie solution pour les jeunes en manque d'inspiration professionnelle. C'est le secteur le plus porteur". 

"On a 1200 offres d'apprentissage qui sont disponibles sur tout le territoire alsacien. Il est dommage de considérer qu'on n'aura pas suffisamment de jeunes pour répondre favorablement à ces offres d'emplois qui existent, qui sont pérennes et qui donnent de réelles perspectives d'avenir pour les jeunes", complète Frédéric Vicquery.

Écoutez Frédéric Vicquery, directeur général du pôle formation de l'UIMM Alsace, au micro de Léo Doré :

Souvent, l'industrie subit de nombreux clichés, pointe Marie Progin, responsable d'équipe MRS (Méthode de recrutement par simulation) et recrutement chez Pôle Emploi : "Le monde de l'industrie souffre d'une image Charlie Chaplin : sale, bruyante, masculine...". Selon elle, il y a avant tout un "travail de séduction" à réaliser.

Une entreprise partenaire : Kronenbourg

Fatih Ozcu a intégré Kronenbourg à Obernai en 2016 comme conducteur de zone. Avec les années, il est monté en compétences. Il suit maintenant une formation dispensée par l'UIMM dans le cadre du Parcours Maintenance pour devenir technicien. "Le fait d'avoir plus de compétences va permettre à l'entreprise d'avoir des personnes qui interviennent beaucoup plus vite, ça permet un gain de productivité. C'est vraiment un accord gagnant-gagnant", affirme Fatih.

Écoutez Fatih Ozcu, employé chez Kronenbourg, au micro de Léo Doré :

Christian Ferrenbach, manager de ligne chez Kronenbourg à Obernai, 38 ans d'expérience, forme et intègre les nouveaux arrivants comme Fatih. Christian voit en cette formation et ce parcours une véritable aubaine pour l'entreprise : "Les gens qui arrivent à aller un peu plus loin comme Fatih, on fait tout pour encadrer leurs perspectives de développement. Par exemple, ils inventent des pièces de rechange et des savoir-faire qu'on valorise et que l'on distribue sur les autres lignes, comme ça tout le monde en profite".

Écoutez Christian Ferrenbach, manager de ligne chez Kronenbourg, au micro de Léo Doré :