Le futur complexe Nextmed : un centre de recherche médicale à Strasbourg

12 juillet 2021 à 20h44 par Rédaction

TOP MUSIC
Pose de la première pierre du futur complexe Nextmed. /@ Top Music - LD

Amorcé en 2012 par la Ville et l'Eurométropole de Strasbourg, Nextmed est amené à être "un véritable pôle international de compétences pour l'amélioration des soins et l'évolution de la recherche médicale au service de la population". Plus de 27 000 m² et des bâtiments historiques de l'hôpital civil sont en construction et en réhabilitation. Plus de 1 500 emplois seront créés d'ici 2030.

"Un espace ouvert, avec des arbres, où les gens se retrouvent et où les sociétés se développent, où elles côtoient les entreprises américaines ou asiatiques. Un site où les étudiants ont leur place car ils seront les futurs employés et ingénieurs. Une fourmilière, voilà ce que nous voulons faire de ce site-là. Un site vivant, qui bouge, qui innove et qui permet le développement de nouvelles solutions pour la santé. De façon concomitante, ce site permettra aussi la création d'emplois et d'entreprises sur le territoire", voici comment Nicolas Pellerin, directeur de Nextmed, résume ce projet d'envergure.

Écoutez Nicolas Pellerin, directeur de Nextmed, au micro de Léo Doré :

La pierre inaugurale. /@ Top Music - LD

Un projet d'envergure

Le long du Quai Menachem Taffel, dans le coin inférieur sud-est, 17 200 m² de constructions neuves verront le jour d'ici fin 2022. Deux bâtiments historiques, le pavillon "ORL" (ancienne clinique d'oto-rhino-laryngologie) d'une surface de 8 500 m² et le pavillon Blum de 500 m², seront entièrement réhabilités. Le pavillon "ORL" sera même étendu. Son corps central sera livré en juillet 2022. Les deux ailes de chaque côté seront elles livrées en fin d'année 2022. La réalisation des bâtiments neufs débutera en 2023 et s'achèvera en 2027.

"Dans l'opération avec la SERS, l'Eurométropole a investi 7 millions d'euros. Depuis la création du campus, il y a une dizaine d'années, ce sont plus de 30 millions d'euros qui ont été investis par l'Eurométropole de Strasbourg", détaille Nicolas Pellerin.

Quelles entreprises ?

Pour le moment, la liste des entreprises est confidentielle. Nicolas Pellerin a tout de même évoqué quelques exemples : "Il y aura des entreprises qui travaillent sur la révolution de la télémédecine qui est en route, sur la gestion des patients en EHPAD par le biais de télésoins. Ce sont aussi des sociétés qui vont permettre de créer votre clone digital avant une opération, pour appréhender au mieux le geste chirurgical. Nous avons aussi une entreprise américaine qui développe des automates pour les pharmacies."

"La santé est une priorité"

Cet après-midi, Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg et Pia Imbs, présidente de l'Eurométropole, ont symboliquement posé la première pierre du projet Nextmed. Pour la maire de Strasbourg, "nous donnons le top départ à Nextmed. (...) La santé est une priorité. Strasbourg va porter un projet exemplaire". Pia Imbs ajoute : "L'objectif de ce chantier que nous lançons aujourd'hui est de favoriser l'implantation d'entreprises sur ce secteur des hôpitaux universitaires de Strasbourg, favoriser la recherche et le développement des technologies médicales, le tout au bénéfice et au service de la santé. Une filière qui nous est chère à Strasbourg et dans l'Eurométropole. Avec ce projet Nextmed, nous stimulons plus que jamais la recherche et les technologies médicales."

Écoutez Pia Imbs, présidente de l'Eurométropole de Strasbourg, au micro de Léo Doré :

Un projet d'envergure financé, en partie, par l'Eurométropole de Strasbourg. /@ Top Music - LD