Bas-Rhin : de nouvelles restrictions dès ce mardi 27 juillet

26 juillet 2021 à 16h16 par Carole Campo

TOP MUSIC
La Préfète a annoncé que de nouvelles mesures s'appliqueront dès ce 27 juillet le Bas-Rhin, notammen

Avec la propagation du variant Delta, la situation sanitaire se dégrade en Alsace et notamment dans le Bas-Rhin, où le taux d'incidence atteint les 148 cas pour 100 000 habitants dans le Bas-Rhin. La Préfète du Bas-Rhin, Josiane Chevalier, a annoncé la mise en place de nouvelles mesures dès ce mardi 27 juillet, pour endiguer la reprise de l'épidémie.

En marge d'une conférence de presse sur l'avenir du site de Fessenheim, la Préfète s'est exprimée sur la situation sanitaire actuelle dans le département et particulièrement à Strasbourg. Le taux d’incidence flambe à Strasbourg et dans l’Eurométropole, avec pratiquement 250 cas pour 100 000 habitants. Pour tenter de freiner l'épidémie, la Préfète a ainsi annoncé l’interdiction de vente d’alcool sur l’espace public ainsi qu’un renforcement du port du masque.

Par communiqué, la Préfecture annonce que dès ce mardi 27 juillet, le masque sera obligatoire dans les établissements recevant du public soumis au passe sanitaire, dans tout le département. Le masque reste obligatoire dans les marchés, brocantes, transports en commun... En cas d'affluence uniquement, le masque sera aussi obligatoire dans les centres-ville et zones piétonnes.

La vente et la consommation d'alcool seront  interdites sur la voie publique dès ce mardi 27 juillet sur certains territoires de la ville de Strasbourg, sauf la réserve du Rohrschollen, la forêt de la Robertsau ou encore la forêt du Neuhof.

D'autres mesures pourraient être prises au courant de la semaine 

Les bars et les restaurants pourraient être amenés à fermer plus tôt le soir.

On verra en fin de semaine s'il faut prendre d'autres mesures pour fermer un peu plus tôt les bars et les restaurants, mais j'ai bien conscience des conséquences économiques, donc j'essaye chaque fois de prendre des mesures proportionnées qui collent vraiment à la réalité sanitaire. 

Ces mesures devraient être détaillées au courant de la semaine.