Doogo Club, un centre de loisirs pour chiens à Colmar

30 juillet 2021 à 14h00 par Rédaction

TOP MUSIC
Le Doogo Club, situé à Ingersheim, en périphérie de Colmar. /@ Top Music - LD

Depuis juin, le "Doogo Club" est ouvert en périphérie de Colmar, à Ingersheim. Au milieu des vignes, un véritable centre de loisirs pour chiens est sorti de terre, de quoi permettre à votre animal de s'amuser et de se sociabiliser.

Ce projet a germé dans la tête de Marine Szabo, 23 ans, habitante d'Ingersheim. Amoureuse des chiens, elle a fait l'examen obligatoire pour travailler avec des animaux, l'ACACED, et elle a aussi suivi une formation positive dispensée par "Vox Animae" : "J'ai eu de la théorie et du présentiel sur deux mois où j'ai été formé sur le comportement", complète Marine. Une fois formée, elle a développé le centre de loisirs avec sa famille. Son père, à la tête d'une entreprise de démolition, lui est venu en aide pour préparer le terrain et sa mère s'est associée à elle pour gérer le projet. Elles seront bientôt aidées par une troisième personne.

Le Doogo Club organise des portes ouvertes les 11 et 12 septembre prochains. /@ Top Music - LD

Un parc complet

Ce qui fait, en partie, le succès de ce centre de loisirs, ce sont ses équipements et sa taille : 3 000 m². Marine le décrit : "Au niveau de parc, on propose plusieurs choses : un parcours de désensibilisation avec des structures délicates pour eux (grilles d'aération, ponts en bois, passage dans des bouteilles), une piscine, des pneus où ils peuvent grimper dessus, un bac à sable, un bac à balles, un trampoline, un parcours d'agility..."

Des activités hors du centre sont aussi prévues : "Les gens peuvent aussi venir pour faire de l'éducation et participer à des séances basées sur les situations du quotidien : des balades en ville pour les habituer aux stimulations qu'il peut y avoir en ville, des marches en laisse..."

Écoutez Marine Szabo, gérante du Doogo Club, au micro de Léo Doré :

Un centre de loisirs pour chiens divisé en deux parties. Ici, la piscine, les pneus et d'autres structures. /@ Top Music - LD
Ici, la partie agility. /@ Top Music - LD

Un centre de loisirs pour chiens : une nécessité ?

Forte de son expérience, Marine s'est rendue compte que les propriétaires de chiens étaient assez souvent mal accompagnés : "Je me suis rendu compte que beaucoup de personnes sont dans des situations difficiles. Ils n'osent pas forcément demander de l'aide. Il y a des endroits spécifiques où l'ambiance est particulière, comme dans les clubs canins. Ça ne correspond pas forcément à ce qu'ils recherchent."

De gauche à droite : une nouvelle adhérente, Marine, sa maman et son amie/future employée Rosalie. /@ Top Music - LD

Dans son centre de loisirs, "il y a une ambiance très familiale. Les gens ne se jugent pas et acceptent tous les chiens". Sa démarche se veut bienveillante. "Le parc ne fait pas de différence entre les chiens. Que ce soit un chien de 2 kg ou un chien de 80 kg, il a la même place dans le parc. Il y a beaucoup de gens qui pensent qu'un petit chien ne peut pas jouer avec un grand chien. Malheureusement, ce sont des a priori. (...) Cependant, "un chien peureux, on ne va pas le mettre avec un autre chien. On va prendre le temps de le faire venir durant des périodes plus calmes. Il a le droit de venir, on va faire en sorte qu'il soit à l'aise et qu'il prenne confiance en lui."

Un succès dès l'ouverture

"On a ouvert l'entreprise début janvier. On a commencé les activités début mars. On a officiellement ouvert le parc avec l'ensemble de ses activités le 1er juin. (...) Le parc actuel, c'est un an et demi de travail. Avec le Covid, ça nous a ralenti. C'est aussi cinq ans de réflexions, de doutes. (...) Est-ce que ça va suffisamment plaire pour pouvoir l'entretenir et pour en vivre ?", s'interroge Marine Szabo.

Mais la sauce a pris tout de suite : "Deux semaines avant l'ouverture, on a ouvert les pré-inscriptions. A l'ouverture, on était à une cinquantaine de membres. Avec les réseaux et la visibilité dans les médias, on est monté à plus de 80 membres. J'ai encore à peu près une vingtaine de personnes à rencontrer pour une potentielle inscription. Je dois encore répondre à beaucoup de messages". Le parc vous est accessible à partir de 34,90€ par mois.

Quel futur pour le Doogo Club ?

"On a des partenaires sportifs en cours, on va voir ce que ça donne. On aura sûrement du dog dancing qui sera ajouté. On a le projet d'installer un petit débit de boissons, il y a encore des démarches à faire. On proposera de nouvelles activités sportives, de loisirs ou branchées sur l'éducation, on verra en fonction de la demande. On aimerait aussi faire de la garderie d'ici janvier. (...) Si un jour il y a des franchises en France, ça serait merveilleux", se projette Marine.

Le Doogo Club tient à conserver une ambiance familiale. /@ Top Music - LD

Vous souhaitez vous rendre au Doogo Club, quelle est la démarche à suivre ?

"Si une personne souhaite venir au parc, nous prenons un rendez-vous et on lui explique les règles à respecter. On remplit ensuite un dossier d'inscription. On fera un test de sociabilité avec son chien pour vérifier si le parc peut lui correspondre. Une fois que c'est fait, on valide. La personne choisit ce qu'il souhaite : un abonnement, des entrées de temps ou de temps, ou des activités", explique Marine Szabo.


Le Doogo Club est situé au 3 avenue de Lorraine, chemin du Klein Giesshuebelweg, à Ingersheim.
Fermé le lundi et le jeudi, le centre de loisirs est ouvert le mardi, le mercredi et le vendredi de 8h30 à 11h puis de 17h à 20h30. Le samedi, il ouvre exceptionnellement à 8h. Le dimanche, il n'est ouvert que de 8h à 11h. Retrouvez toutes les informations sur sa page Facebook et le détail des tarifs sur le site internet.