Météo capricieuse et mildiou, la galère des viticulteurs alsaciens

11 août 2021 à 11h51 par Rédaction

TOP MUSIC
Le mildiou a ravagé les vignes en Alsace. À Wangen, Cécile Lorentz estime qu'un dixième de ses récol

L’été 2021 s’est avéré difficile pour les vignerons alsaciens. Entre un mois de juillet pluvieux et l’apparition du mildiou il y a quelques semaines, le cru 2021 ne s’annonce pas des plus excellents.

Après un été 2020 sec et chaud où le raisin a difficilement supporté la canicule, cet été c’est tout le contraire. Le mois de juillet était très pluvieux cette année en Alsace inondant les vignobles et saccageant les vignes. Des inondations qui ont ralenti le travail des viticulteurs durant de nombreuses semaines.

Un climat humide qui a favorisé l’arrivée d’un champion nocif pour les plantations : le mildiou. Une maladie que l’on peut retrouver dans son jardin avec ses plants de tomates ou ses pommes de terre. Un parasite qui a fait des ravages dans le Haut-Rhin mais qui a pu être traité à temps dans certains vignobles comme chez Cécile Lorentz, vigneronne à Wangen.

 On a eu après ces grosses pluies, où en deux jours il est tombé plus de 80mm de pluie. Le cuivre n’agissait plus du tout. Il a fallu attendre qu’on puisse quand même rentrer dans les vignes pour pouvoir les retraiter et c’est là que le mildiou s’est installé un petit plus qu’auparavant.

Une épidémie maîtrisée alors que les vendanges devraient se dérouler si la météo le permet dès la mi-septembre.

On devrait si tout va bien commencer à vendanger deuxième quinzaine de septembre donc tout va dépendre aussi du mois d’août. C’est vrai que le mois d’août si on a des températures très estivales, voilà, le raisin peut mûrir un petit plus rapidement, donc tout se jouera aussi sur le mois d’août. 

Une année 2021 importante pour les vignerons alors que les professionnels du secteur ont vu leurs ventes baisser de 1,5 milliard d’euros en 2020, rien qu’avec la fermeture des bars et des restaurants.