Année catastrophique pour le miel alsacien

23 août 2021 à 17h30 par Rédaction

TOP MUSIC
Cette année, il n'y aura presque pas de miel d'acacia ou encore de tilleul. @/Thomas Stenico- Top mu

Après une saison 2020 de récolte de miel exceptionnellement bonne, l’année 2021 est bien différente. La météo capricieuse n’a pas aidé les abeilles. Une saison considérée comme l'une des pires de ces dernières années selon les apiculteurs.

Le niveau de miel n’a jamais été aussi bas. C’est le constat catastrophique fait par les apiculteurs. Un été sec et un hiver doux l’an dernier ont conduit à une très bonne année pour le miel.  Des conditions idéales qui paraissent très loin aujourd’hui pour les professionnels.

L’hiver rigoureux, le printemps tardif et l’été pluvieux ont totalement perturbé le cycle de butinage des abeilles.

Seulement quatre kilos de miel par ruche, contre 60 kg l'an dernier

"L’année dernière, on récoltait 60 kg de miel par ruche. Cette année, on n’est à peine à quatre kilos.", déplore Roland Saenger, apiculteur à Illkirch-Graffenstaden. Une mauvaise saison qui inquiète les apiculteurs. Ils craignent que les abeilles n’aient pas assez de miel pour survivre cet hiver.

La météo capricieuse a fait beaucoup de dégâts. Les gelées du printemps ont affaibli les abeilles mais aussi détruit les arbres fruitiers et les acacias. Les récoltes en miel de tilleul ou d'acacia ont été très pauvres cette année. Pour finir, l’été pluvieux a empêché les abeilles d’effectuer totalement leur tâche, l’humidité ayant affecté le miel.

"Quand on récupère le miel dans les ruches, il y a beaucoup d’eau. Si on veut vendre notre production, chaque pot doit contenir moins de 18% d'eau et c’est difficile avec un été aussi humide.", constate Roland Saenger. L’humidité a affecté cette récolte mais aussi le froid selon Roland Saenger.

"Ce sont surtout les températures basses qui font qu’il n’y a pas eu de miel et que les abeilles souffrent. C’est encore plus le cas en altitude, où il y a deux, trois degrés en moins par rapport à la plaine."

Un état de catastrophe naturelle demandé par les apiculteurs français

Une pénurie importante de miel est donc à prévoir avec cette situation catastrophique. L’Union nationale des apiculteurs de France (UNAF) a demandé la reconnaissance de l’état de catastrophe naturelle pour la production de miel auprès de l’Etat français. Un secteur en état critique et qui manque d’aides alors que les apiculteurs étaient les grands oubliés du plan de relance agricole annoncé en septembre 2020.