Football : conséquences des restrictions sanitaires sur les clubs du Grand Est

24 août 2021 à 18h23 par Rédaction

TOP MUSIC
Le nombre de licenciés ne cesse de baisser dans le Grand Est. Ils étaient 200 000 en 2019, ils n'éta

Les clubs amateurs de football vont bientôt reprendre le chemin des terrains. La Coupe de France va commencer ce week-end et certains championnats amateurs reprendront dans les semaines suivantes. Des matchs qui seront accompagnés de mesures sanitaires.

On attend ce week-end 410 matchs de Coupe de France dans le Grand Est. Des matchs qui se feront pour la plupart avec l’obligation de présenter un pass sanitaire pour jouer ou pour venir en tant que spectateur, ainsi que l’obligation de porter un masque pour certaines rencontres. "Des mesures qui seront mises en place ou non selon les décisions des préfets", affirme Albert Gemmrich, président de la Ligue du Grand Est de Football. Par ailleurs, si les deux clubs s’affrontant sont d’accord, le match pourra se jouer sans obliger les joueurs à avoir un pass sanitaire.

Les restrictions sanitaires pénalisent le foot français : le nombre de licenciés baisse dans le Grand-Est. Ils étaient 200 000 en 2019, puis 190 000 en 2020. Une diminution de 10% du nombre de licenciés qu’on prévoit aussi pour l’année 2021. Un phénomène qui touche beaucoup les adultes mais très peu les enfants. "Chez les jeunes, le nombre de licenciés reste le même mais on travaille à promouvoir encore le sport avec des écoles de foot ou l’ouverture de sections féminines dans les clubs", déclare Albert Gemmrich. Il y a une réelle volonté de promouvoir le foot féminin pour la LGEF, alors que le nombre de licences féminines augmente.

Le Pass'Sport pour les 6-17 ans arrive à la rentrée

L’année dernière, la Ligue du Grand Est de Football a distribué 450 000 € (300 000 € d’aides financières et 150 000 € de dotations en matériel) aux clubs de la région pour les aider à faire face au Covid-19. Des aides "qui ne seront pas renouvelées" affirme la Ligue. Toutefois, le Pass’Sport sera lancé à la rentrée. C’est une allocation sportive de 50 € par enfant pour financer tout ou une partie de son inscription dans une association sportive volontaire.