Sélestat lutte contre ses passoires énergétiques

30 août 2021 à 13h07 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
L'école Froebel de Sélestat est en train d'être isolée, au niveau des fenêtres. / @Top Music

Grâce au plan "France relance", la Ville de Sélestat peut rénover des bâtiments qui étaient de vraies passoires énergétiques : des écoles, des gymnases, tout comme la Commanderie Saint-Jean. Voici un exemple concret avec l’école Froebel.

De mémoire de Sélestadiens, tout le monde savait que l’école Froebel avait quelques carences au niveau thermique. De gros travaux sont donc entrepris depuis la mi-août avec le remplacement ou la rénovation des 54 fenêtres des deux bâtiments. "C’est une école (avec 171 enfants) mais c’est avant tout un bâtiment historique", explique Charles Sitzenstuhl, adjoint au Maire de Sélestat, chargé des Finances et des Domaines.

La Ville de Sélestat a obtenu trois aides de l’Etat au titre du plan de relance : la rénovation des fenêtres de l’école Froebel, la restructuration de la commanderie Saint-Jean et également la rénovation thermique de plusieurs bâtiments communaux, des écoles et des gymnases (…) nous avons déposé les dossiers dans les temps (…) nos dossiers ont été jugés bons parce qu’ils avaient notamment cet objectif de 30% de gain énergétique (…) ce sont des projets écologiques. Et puis parce que ce sont des projets qui peuvent démarrer rapidement. Nous sommes en période de crise économique donc il faut relancer la machine économique très vite et donc nous avons commencé dès cet été les premiers projets du plan de relance (…) (sur l’école Froebel) on est sur un bâtiment historique donc il faut un savoir-faire particulier et il faut un montant d’investissement important et on est très heureux que maintenant on puisse enfin régler ce problème (…) courant 2022, Froebel sera à nouveau correctement isolé. / Charles Sitzenstuhl

Certaines fenêtres de l’école Froebel datent du 18ème siècle. Le simple vitrage sera remplacé par du vitrage renforcé, avec toujours des structures en bois. Les travaux se termineront au printemps 2022. La facture énergétique devrait alors baisser de 20 à 30%. Le budget global du chantier est de 400 000 euros HT (dont 141 000 euros pris en charge par l’Etat dans le cadre du plan de relance).

En face de l'église Saint-Georges, l'école Froebel change ses fenêtres : à gauche une fenêtre rénovée. / @Top Music
En attendant les nouvelles fenêtres, des structures sont posées (comme à droite).  / @Top Music

D’autres bâtiments de Sélestat bénéficient d’aides de "France relance", comme la Commanderie Saint-Jean (179 000 euros pour le remplacement de l’éclairage, du chauffage, la restructuration du bâtiment, le changement de fenêtres, etc.) ou encore les écoles Oberlin, Schuman, Dorlan, Wimpfeling et des ateliers municipaux pour des rénovations thermiques (306 000 euros).


Au sujet du plan de relance dans le Bas-Rhin

400 millions d’euros ont été injectés par l’Etat dans le département du Bas-Rhin depuis septembre 2020 : 98 millions d’euros pour le volet écologique, 220 millions d’euros pour le volet compétitivité et 100 millions d’euros pour la cohésion sociale.