Des Goonies à Alex de la Iglesia : 14e édition du Festival européen du film fantastique de Strasbourg

9 septembre 2021 à 13h36 par Anne-Sophie Martin

TOP MUSIC
Projection des Goonies, le 15 septembre, place du château à Strasbourg.

Le Festival européen du film fantastique de Strasbourg revient dès ce vendredi 10 septembre pour une 14e édition avec en ouverture le film Last Night in Soho d'Edgar Wright. Le réalisateur espagnol Alex de la Iglesia qui sait marquer les esprits avec son cinéma déjanté, est l’invité d’honneur du festival. 

Daniel Cohen, le directeur du festival européen du film fantastique, rappelle que dans la programmation figurent “des films effrayants, des films horrifiques et des films qui font rêver, c’est aussi ça le fantastique.”  

 

Daniel Cohen, directeur du Festival européen du film fantastique de Strasbourg/ @Top Music

Les films d’ouverture et de clôture sont très attendus. En ouverture, le 10 septembre, le long métrage Last Night in Soho, le dernier film d'Edgar Wright qui avait déjà réalisé Baby Driver ou Shaun of the dead. Last Night in Soho est un film d’horreur qui se passe dans le Londres contemporain et des années 60 . 

Le film de clôture, le 18 septembre, est Belle, un film d’animation japonais de Mamoru Hosoda sur la connectivité qu’on a de manière permanente de nos jours avec les réseaux sociaux. “Belle est un film magnifique qui a été présenté au festival de Cannes, on est très heureux de vous le montrer en avant-première, il sortira seulement en fin d'année en France", rappelle Daniel Cohen.

Last Night in Soho

Interview de Daniel Cohen, directeur du Festival européen du film fantastique de Strasbourg

Quel est le film le plus effrayant de cette 14e édition du Festival européen du film fantastique de Strasbourg ?

Personnellement, les films avec des enfants maléfiques me font toujours flipper, donc The Innocents d'Eskil Vogt est un bon exemple. Après, il y a eu beaucoup de films comme celui-ci, il y a Le village des damnés de Wolf Rilla (1960), Sa Majesté des mouches de Peter Brook (1963), en les regardant on se rend bien compte de l’ambivalence entre l’innocence et la cruauté chez les enfants. The Innocents montre ça de manière très subtile, avec des enfants qui ont des pouvoirs extra-sensoriels et qui les utilisent pour régler leurs comptes. The Innocents est un film norvégien qui est vraiment magnifiquement réalisé.

Quel est le film le plus fou de cette édition ? 

Si vous voulez du cinéma déjanté, il faut surtout ne pas louper notre troisième rétrospective qui est un hommage au réalisateur espagnol Alex de la Iglesia. Il est  l’invité d’honneur du festival et il n’a fait que des films fous. De son premier film Action Mutante en passant par Le jour de la bête, jusqu’à parmi ses derniers, Balada triste ou bien Les sorcières de Zugarramurdi, tous ses films sont plus fous les uns que les autres.

Alex de la Iglesia sera là le premier week-end du festival, on lui remettra un prix d’honneur pendant la cérémonie d’ouverture ce vendredi 10 septembre.

Alex de la Iglesia fera une masterclass au Star Saint-Exupéry, ce dimanche 12 septembre. A cette occasion, six de ses films seront montrés. C’est l’occasion de redécouvrir un cinéma vraiment déjanté pour le coup.

                                                      Alex de la Iglesia, invité d'honneur du FEFFS

Quel est votre coup de cœur ?

The Innocents est un film que j’aime beaucoup. J’apprécie beaucoup également Inexorable de Fabrice du Welz qui sera présent le 17 septembre sur le festival. Inexorable est un thriller psycho-érotique avec Benoît Poelvoorde. A noter aussi Oranges sanguines de Jean Christophe Meurisse avec Denis Podalydès, ça aussi c’est bien déjanté !


Evénement la projection du film culte des années 80 : Les Goonies de Richard Donner, le 15 septembre à 20h30 sur la place du château à Strasbourg. Profitez-en, l’entrée sera gratuite. 

Une rétrospective des films d’horreur des années 70 des studios britanniques Hammer : Les cicatrices de Dracula, Dr Jekyll et Sister Hyde, La momie sanglante, Les horreurs de Frankenstein

Une rétrospective "attractions funestes" : Freaks, Le toboggan de la mort, Le cirque des vampires...

Ecoutez l'interview en intégralité de Daniel Cohen, directeur du FEFFS au micro d'Anne-Sophie Martin

Retrouvez le programme complet du 10 au 19 septembre sur le site du FEFFS.