"De la quetsche à gogo" : la saison est bonne en Alsace

Publié le 14/09/2021 à 16:46

Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
Daniel Dettling dans son verger à Westhoffen /@Top Music

Malgré le gel en fin d’hiver, la récolte de quetches et de pommes est bonne cette année en Alsace. Daniel Dettling, président de l’association "Production Fruitière Intégrée d’Alsace" a lancé officiellement la saison ce mardi 14 septembre dans son verger à Westhoffen.

"Cette année, il y a de la quetsche à gogo !" se réjouit Daniel Dettling. Après une année 2020 compliquée en raison des fortes sécheresses, ce qui avait entraîné une forte baisse de la production avec plus de 70% de pertes, le producteur est soulagé pour cette nouvelle saison. Malgré le gel en avril dernier, la récolte est bonne.

"On a eu peur cet hiver, avec mon épouse, nous n’avons pas dormi pendant quatre nuits pour protéger les vergers contre le gel", précise Daniel Dettling.

A Westhoffen, ses vergers sont séparés en trois parties : 10 hectares pour les prunes, 3,5 hectares pour les pommes et 1,5 hectares pour les cerises. De quoi donner une idée de l’ampleur du combat qu’a mené Daniel contre le gel en début de printemps dernier.

Une année exceptionnelle pour les pommes

Les pommes Elstar /@Top Music

A Westhoffen, on trouve quatre variétés de pommes : Elstar, Gala, Boskoop et Idared. Actuellement, Daniel récolte les pommes Gala et les Elstar. "Les pommes sont magnifiques cette année, car  il y a eu une large amplitude thermique en 2021 ce qui est favorable à la coloration des fruits."

En Alsace, chaque année, plus de 12000 tonnes de pommes sont récoltées par les producteurs locaux.

En attente d'un label pour la quetsche d’Alsace

 

Les quetsches d'Alsace /@Top Music

 

La saison de la quetsche est courte, elle dure deux à trois semaines. Pourtant, certains supermarchés en proposent à la vente bien plus tôt. Daniel Dettling explique : "l’utilisation du nom quetsche n’est pas réglementée. On trouve trop souvent sur le marché des prunes vendues sous le nom de questches. La seule véritable questche, c’est celle que nous produisons en Alsace !"  L’association Production Fruitière Intégrée d’Alsace réitère sa demande de label pour défendre la quetsche d'Alsace.

 

 


Facebook Twitter Imprimer Envoyer par e-mail Commenter
0

Votre vie privée est importante pour nous
En poursuivant votre navigation, vous acceptez notre charte cookies, nos CGU, la détection des bloqueurs de publicité, le dépôt de cookies et technologies similaires tiers ou non, le croisement avec les données que vous avez fourni dans les formulaires du site afin d’améliorer votre expérience utilisateur, vous offrir des contenus et publicités personnalisés à votre profil, effectuer des études pour optimiser nos offres et prévenir la fraude publicitaire. En savoir plus et paramétrer les cookies.