Le tarif stationnement résident va doubler à Strasbourg

17 septembre 2021 à 10h55 par Rédaction

TOP MUSIC
Le tarif stationnement résident, actuellement à 15 euros par mois, devrait augmenter sans dépasser l

La maire de Strasbourg Jeanne Barseghian a présenté jeudi une délibération qui sera soumise au conseil municipal, ce lundi 20 septembre. Le tarif stationnement résident, actuellement à 15 euros par mois, devrait augmenter sans dépasser les 30 euros par mois. Objectif : inciter les Strasbourgeois à privilégier d’autres formes de stationnement.

La municipalité se donne six mois pour proposer de nouvelles solutions de stationnement. Une grande concertation sera prochainement lancée.

Transformer la ville de Strasbourg en un espace partagé et apaisé, voici le nouvel objectif de la maire Jeanne Barseghian. "Nous voulons rendre la ville de Strasbourg encore plus ouverte aux piétons. Les dernières études montrent que les voitures restent immobilisées pendant 96 % du temps. Une voiture qui stationne occupe 10 m2 d’espace public, c’est beaucoup d’espace perdu pour les autres usagers.", précise Jeanne Barseghian. Elle ajoute : "Le but n’est pas d’opposer les usagers, il faut trouver une solution adaptée à tous."

Quelles alternatives pour le stationnement ?

Pour répondre à la forte demande de stationnement et pour délocaliser le plus possible les automobiles, la municipalité envisage plusieurs solutions.

La première alternative : se tourner vers des parkings relais déjà existants. D’ordinaire utilisés pour accueillir les visiteurs, ces parkings pourraient désormais être occupés par les Strasbourgeois. La mairie veut mettre en place un système de forfait avantageux dans les transports en commun pour permettre aux automobilistes de rentrer chez eux plus facilement après avoir déposé leur voiture au parking relais.

Autre piste de réflexion, construire des nouveaux parkings. La municipalité étudie la faisabilité d’un projet de construction de trois nouveaux parkings. Leur localisation n'a pas encore été définie.

 

Jeanne Barseghian et son adjoint Pierre Ozenne/@Top Music