L'univers de Maud David, nouvelle cheffe du BOMA à Strasbourg

28 septembre 2021 à 8h00 par Carole Campo

TOP MUSIC
La nouvelle cheffe du BOMA - LE RESTAURANT, Maud David / @Top Music

L'hôtel BOMA à Strasbourg renouvelle son restaurant et accueille une nouvelle cheffe dans ses cuisines : Maud David. Originaire de Marseille, elle conjugue sa cuisine méditerranéenne avec les produits locaux et promeut une cuisine responsable et équilibrée. 

Une cuisine méditerranéenne avec des produits locaux, voilà ce que nous propose la nouvelle cheffe du BOMA à Strasbourg, Maud David. Cette Marseillaise a posé ses valises à Strasbourg et fait partie intégrante de la nouvelle vision du BOMA - LE RESTAURANT : une offre culinaire renouvelée avec l'objectif d'en faire une table de référence pour les dîners strasbourgeois. Maud David arrive, forte de son expérience avec des grands noms de la cuisine : 

J'ai travaillé avec certains grands chefs comme Gérald Passedat ou Lionel Levy, ce qui forcément donne une certaine assurance ! Après dire qu'on est trop confiant, jamais, il ne faut jamais l'être. Mais ça donne une très bonne base. Aujourd'hui j'ai une vraie idée de ce que je veux faire et de la cuisine que je veux proposer, et je veux surtout proposer une cuisiner accessible à tous. 

Rencontre avec Maud David, nouvelle cheffe du BOMA - LE RESTAURANT / @Top Music

Dans son nouveau restaurant, Maud David entend proposer des plats accessibles pour tous, qui conviennent à tous les régimes alimentaires (flexitariens, végétariens et vegans). La cheffe s'efforce aussi d'utiliser ses produits dans leur intégralité pour une cuisine responsable, sans gaspillage. 

Du côté des saveurs, Maud David propose une cuisine qui fait référence à ses origines méditerranéennes comme du poisson, des épices ou des préparations à base de semoule, le tout avec des produits issus de producteurs alsaciens. La cheffe arrive à conjuguer ces deux éléments pour faire des plats détonnants et pleins de goûts. 

Ceviche de dorade, tomates et fraises et le boeuf tataki, mangue, gingembre, tsukemono / @Top Music

Je travaille beaucoup avec des BioCoop : L'Ilot de la Meinau, Solibio... Qui nous fournissent les produits, ce qui pour moi est la générosité du terroir. Je reste quand même dans une cuisine qui peut être riche, comme moins. Vu mes origines, on est plutôt huile d'olive et jus de citron mais malgré tout ça n'empêche pas qu'on aime travailler avec le beurre et la crème... On essaye d'avoir une cuisine équilibrée. 

On n'est pas comme ça, on vous met un peu l'eau à la bouche avec quelques plats de la nouvelle carte élaborée par la cheffe : 

Mon plat un peu "phare" c'est un veau basse température avec un croustillant de semoule épicée, avec une harissa faite maison... Là on joue vraiment la Méditerranée à fond ! Pour le plat vegan, là on se retrouve sur un chou farci avec petits légumes, purée de panais, gastrique à la grenade avec quelques éclats de noix de cajou... On a essayé de donner le maximum sur cette carte, et j'espère que ça plaira à tout le monde. 

Semoule, carottes, veau, harissa - le plat "phare" de Maud David / @Top Music
Velouté de butternut, noisette et coriandre / @Top Music
Un trio de desserts : poire pochée, vin rouge et nougatine, panna cotta, café, dulcey et pavlova, agrumes et chartreuse / @Top Music