Sélestat, Benfeld... Trouvez des profs !

12 octobre 2021 à 18h43 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Une solution semble avoir été trouvée au lycée Koeberlé / @TopMusic - CR

Cela se répète un peu partout en Alsace : les professeurs absents ne sont pas toujours remplacés. Un vrai problème pour l'enseignement des enfants, et un point de crispation pour les parents. 

En l'espace de quelques jours, la rédaction a été contactée par des parents d'élèves de Sélestat et de Benfeld. Premier cas : le lycée Koeberlé, à Sélestat, où les lycéens d'une classe de Terminale n'ont pas eu de cours d'économie depuis la rentrée. Au moment du contact, les élèves avaient déjà perdu 16 heures de cours, dans une matière au coefficient énorme pour leur BAC de fin d'année (coef 16 !). Les parents d'élève reconnaissent que la directrice fait de son mieux, mais un argument budgétaire semble avancé par le Rectorat. 

Deuxième cas : l'école Briand de Benfeld. Cette fois, c'est une classe bilingue de CM1 qui doit faire sans... prof d'Allemand. Depuis plusieurs semaines, les enfants perdent 13h de cours par semaine, et chaque lundi et jeudi, quand les solutions ne sont pas trouvées, ils sont soit répartis dans les autres classes - avec les difficultés que cela représente - soit renvoyés à la maison quand les parents peuvent les reprendre. Des parents font état d'enfants angoissés, devant s'adapter sans arrêt à un nouveau professeur ou à une classe surchargée. Une solution provisoire a été trouvée avec une remplaçante fixe pour les lundis, et en partie pour les jeudis, jusqu'aux vacances. Ce qui laisse de toute façon de gros doutes sur la situation, vu que l'enseignante "manquante" sera en congé maternité, et que rien n'a été annoncé à plus long terme. Commentaire d'une maman : "Ce qui fait peur c'est qu'on nous répète que l'école Briand est une priorité. Je n'ose imaginer le délai de traitement des urgences moins urgentes". Autre complication : la directrice de l'école est en arrêt, et c'est un directeur par intérim qui doit gérer la situation.

Les derniers éléments

> Ce lundi, le rectorat a néanmoins annoncé au lycée Koeberlé qu'un remplaçant arriverait le lundi 18 octobre

> Du côté de Benfeld, les remplaçants actuels seront présents jusqu'aux vacances d'octobre, mais aucune solution n'a été dégagée à partir du 21 novembre, date du départ en congé maternité d'une des enseignantes. Autre "système D" : un parent d'élève allemand propose de donner un cours le samedi matin, mais la mairie de Benfeld refuse de mettre gracieusement une salle à disposition.

> Le rectorat n'a pas encore répondu à nos sollicitations. L'article sera mis à jour quand ce sera le cas.