Mulhouse : 1500 personnes réunies en mémoire de Dinah

25 octobre 2021 à 7h55 par Rédaction

TOP MUSIC
Les proches et la famille de Dinah se sont regroupées place de la Réunion, à Mulhouse, avant la marc

Une marche blanche a eu lieu dimanche à Mulhouse pour rendre hommage à Dinah. Cette adolescente de 14 ans s'est suicidée à Kingersheim, début octobre, alors qu'elle aurait été harcelée par un groupe de jeunes filles pendant 2 ans. 

Une foule compacte de près de 2000 personnes s'est regroupée sous le soleil place de la Réunion, à Mulhouse, le dimanche 24 octobre. Des centaines d'anonymes ont répondu à l'appel lancé par la famille de Dinah pour dénoncer le harcèlement scolaire, sans doute à l'origine du geste désespéré de Dinah, le 5 octobre dernier. Ce jour-là, la maman de l'adolescente l'a retrouvée pendue dans sa chambre du domicile familial, à Kingersheim. C'est dans cette commune du Haut-Rhin que cette jeune fille a commencé à être harcelée au collège Emile-Zola, il y a deux ans. 

Harcelée car Dinah "aimait les filles"

Alors en classe de 4ème, Dinah faisait partie d'un petit groupe de plusieurs collégiennes. Après avoir fait son coming out et expliqué qu'elle "aimait les filles" selon Ryan, son grand-frère, le calvaire de l'adolescente a alors commencé. Quatre collégiennes s'en sont prises à Dinah en la harcelant, l'insultant, la moquant et l'humiliant sur les réseaux sociaux. Un cauchemar qui poussera Dinah à commettre une première tentative de suicide médicamenteuse en mars 2021

Une plainte bientôt déposée contre son ancien collège

Après cette première tentative de suicide, ses parents la changent de collège au printemps dernier. Dinah réussit brillamment son brevet des collèges. En septembre dernier alors qu'elle effectue sa rentrée en seconde, Dinah recroise ses harceleuses à la cantine. Le calvaire reprend pour l'adolescente qui cessera de s'alimenter les midis. Le 5 octobre dernier, Dinah met fin à ses jours dans la chambre de la maison familiale. Depuis, la famille de la jeune fille pointe du doigt la responsabilité de l'ancien collège de Dinah. Ryan, le grand-frère témoigne : "lorsque ma soeur a été harcelée, mon père a demandé à la direction de son ancien collège de la protéger. Les responsables de l'établissement ont affirmé que ma soeur était une affabulatrice et qu'elle mentait". La famille de Dinah déposera prochainement une plainte contre X et contre le collège Emile-Zola de Kingersheim