Marché de Noël de Strasbourg : "Retrouver du plaisir"

26 octobre 2021 à 15h39 par Sebastien Ruffet

TOP MUSIC
Jeanne Barseghian, maire de Strasbourg, devant l'affiche de l'édition 2021 du Marché de Noël de Stra

La Ville de Strasbourg a présenté les grandes lignes de son édition 2021 du Marché de Noël. Baptisé "Allumons les étoiles", ce Marché se veut plus aéré, mais avec toujours autant de chalets. 

Il faut séduire les touristes du monde entier, mais il faut aussi que les habitants de l’Eurométropole soient heureux de déambuler dans Strasbourg. C’est un peu ce qui a guidé la préparation de cette édition 2021 du Marché de Noël de Strasbourg, qui s'étendra du 26 novembre au 26 décembre. Pour cela, Jeanne Barseghian et son équipe ont donc estimé qu’il fallait "des allées plus larges, moins étouffantes. Il faut retrouver du plaisir et de la fluidité", selon la maire de Strasbourg. Exemple type : la place Broglie. Face à face, il y aura désormais huit mètres entre deux chalets, ce qui signifie qu’une rangée de chalets va devoir déménager. Car si l’on garde bien 314 chalets en tout (313 lors de la dernière édition), ils seront répartis de manière différente. En passant de 110 à 70 chalets place Broglie, on envoie donc 40 d’entre eux vers la place Kléber, près du sapin et du Village des Associations.

Plusieurs nouveautés doivent aussi embellir la Ville et remettre en valeur son patrimoine. 600 étoiles vont être allumées pour illuminer les plus beaux atours de Strasbourg, notamment toute la Grande Île, avec un "chemin des étoiles" en particulier, entre la place Louise Weiss et le quai des Bâteliers. L'Hôtel de Ville, place Broglie, fera lui l'objet d'un mapping autour de l'histoire du Christkindel.

Un investissement très rentable

Pour un investissement total de 5M€ (matériel et humain), la Ville attend des retombées économiques à hauteur de 250M€. Plutôt rentable donc.

L'autre enjeu de taille, c'est de redonner ses lettres de noblesse à l'événement. Jeanne Barseghian regrette que certains Strasbourgeois disent qu'ils n'y vont plus parce que "c'est insupportable. Il faut donc le faire évoluer, mais de manière progressive, et surtout collective". Une évaluation sera donc faite à la fin de ce nouveau format pour voir ce qui peut être améliorer les prochaines années. A noter qu'en 2022, un jury citoyen sera associé aux décisions et à l'organisation du Marché de Noël. 

Dernier point : les questions sanitaires et sécuritaires seront abordées lors d'un point presse commun avec la Préfecture et l'Agence Régionale de Santé le 3 novembre. La Ville a simplement indiqué que trois scenarios existent en fonction du taux d'incidence, sans en dire davantage.