Baptême en chiens de traineau à Urbeis

28 octobre 2021 à 8h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Pascal Brockly est musher dans la Vallée de Villé. / @Top Music

Des chiens, un musher et la nature : un trio parfait pour faire un baptême en chiens de traineau ! Le rendez-vous est donné au col d’Urbeis pour une matinée hors du temps.

Dans la Vallée de Villé, à la frontière avec les Vosges, Pascal Brockly est musher, c’est-à-dire conducteur d’attelage de chiens de traineau. Professeur en collège, il a créé en parallèle sa société "Manouk Evasion" à Urbeis et propose en été des promenades en cani-rando et du 15 octobre au 15 avril des promenades avec ses chiens de traineaux. Ses 10 husky ont tous des caractères très différents : Manouk est chien de tête, leader d’attelage, tandis qu’Ischka est cheffe de meute. Âgés de 16 mois à 8 ans, ces chiens ont tous la passion de la course et l’envie de faire plaisir à leur musher.

Même sans neige

Pendant la mise en place des chiens, Pascal nous explique les consignes de sécurité et nous équipe : on comprendra plus tard que les lunettes ne sont pas "pour faire jolies" mais bien pour nous protéger de la boue ! L’automne est là avec ses quelques flaques au passage ! D’ailleurs les chiens préfèrent courir quand il fait frais, en automne ou en hiver, mais la neige n’est pas indispensable. L’excitation des chiens est impressionnante au moment du départ et peut un peu effrayer les tout-petits. Mais une fois, le kart élancé, le plaisir prend le dessus. Notre traineau à roues nous emmène "dans la plus belle des vallées".

  

Pascal prépare ses chiens... et c'est parti. / @Top Music

Une expérience unique

Une balade en général varie entre 45 minutes et une heure. On fait  près de 10 km. Donc les clients arrivent, on prépare l’attelage, je leur donne les consignes de sécurité, l’équipement. Et puis on part. Tout au long de la sortie, je fournis des explications sur la différence entre la team, donc l’équipe, et la meute, qui en fait sont des choses complètement différentes. Dans la team, la position dans l’attelage est déterminée par le musher (conducteur d’attelage de chiens de traineau). Et la meute qui elle se régule elle-même. Donc c’est une entité à part dans laquelle j’interviens uniquement en cas de bagarres. C’est pas moi qui peut influencer la hiérarchie, en aucun cas je peux dire "demain ça sera toi qui sera chef(fe) de meute". En revanche, je peux déterminer des qualités d’un chien, et en fonction de ces qualités le positionner dans l’attelage. Alors ça va assez vite au départ parce que les chiens ont vraiment envie de courir et puis il y a une partie très plate. Après ça monte un petit peu donc c’est un peu plus lent. Parfois il arrive que ça aille encore plus vite quand on croise du gibier. Pour le gibier, il n’y a aucun souci puisque les chiens sont attachés. On a un kart, donc c’est un traineau à roulettes, qui permet de sortir quasiment toute l’année, en fonction des températures. Il faut qu’il fasse assez frais. Moi je ne fais pas courir les chiens à plus de 15-17 degrés, en tous les cas pas tractés. / Pascal Brockly, musher

  

Pause bien méritée pour la team. / @Top Music

A la fin de la promenade, Pascal félicite chacun de ses chiens et tous ont droit à une petite "soupe de réhydratation". Nous sommes invités à faire des câlins aux chiens avec de prendre une petite collation offerte par Pascal et de repartir avec des souvenirs plein la tête. 


Plus d’infos sur le site Manouk Evasion ou auprès de l’Office de tourisme de la Vallée de Villé.

Pour cette activité d’une demi-journée, comptez 100 euros pour un adulte et 120 euros pour un adulte et un enfant.