Le tri des épluchures testé dans le centre-Alsace

20 juin 2018 à 9h00 par Céline Rinckel

TOP MUSIC
Monique, habitante de Rombach-le-Franc, a reçu son bioseau (@ Top Music)

Des bioseaux sont distribués dans le centre-Alsace. Des foyers vont tester pendant six mois la collecte des biodéchets.

Vous faites quoi de vos épluchures, de votre marc de café ou de vos restes de repas ? Vous les mettez dans votre compost ? C’est parfait ! Mais tout le monde n’a pas un compost. D’ici 2025 la collecte séparée de ces biodéchets sera obligatoire dans toutes les communes. Dans le centre-Alsace, six zones test ont été sélectionnées et les habitants sont en train d’être équipés d’un « bioseau ». On y met les biodéchets et, de temps en temps, on les ramène à une borne de collecte. Mais le bioseau ne remplace en aucun cas le compost dans votre jardin : il peut être complémentaire car l’on sait que beaucoup de personnes ne mettent pas tous les biodéchets dans leur compost par crainte des nuisibles ! A Rombach-le-Franc, nous avons rencontrée Ornella Pispisa, ambassadrice du tri au SMICTOM d'Alsace centrale. Elle nous explique ce qu’on peut mettre dans ce bioseau :

Là par exemple, on va pouvoir mettre les coquilles d’œuf, le marc de café, les sachets de thé, les épluchures de fruits et légumes. On peut mettre les restes de repas. Les mouchoirs, essuie-tout et les restes d’os de viandes et de poissons et le laitage.

Du bioseau à la borne de collecte

Chaque borne de collecte des biodéchets sera ramassée deux fois par semaine par l’entreprise Agrivalor (notamment pour la méthanisation) qui se chargera aussi de nettoyer à chaque fois la benne pour éviter les mauvaises odeurs.

On met un sac en papier kraft dans le bioseau, on explique ce qu’on peut mettre dans ce seau. Et ensuite les biodéchets seront à apporter vers la borne. En fait il faudra se munir de la carte Optimo pour ouvrir cette borne et on pourra reverser le sac en papier kraft qui contient les biodéchets.

Six mois de test

A Rombach-le-Franc, 382 foyers doivent être équipés de bioseaux. Le test débutera mi-juillet pour une durée de six mois, dans des quartiers de Muttersholtz, Scherwiller, Rombach-le-Franc, Marckolsheim et Sélestat (Porte de Brisach et Filature), avec une mixité entre des quartiers pavillonnaires et de l’habitat collectif.

Et en fonction de ces six mois de test on verra comment aussi on généralise la valorisation des biodéchets sur le reste du territoire d’Alsace centrale.

Les biodéchets représentent actuellement 50% de notre poubelle à ordures ménagères.

 

Galerie Image

TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC
TOP MUSIC